Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

TransportCity Bus et Alsa remportent la gestion déléguée des bus de Rabat

03.07.2018 à 02 H 17 • Mis à jour le 03.07.2018 à 02 H 17
Par Issam El Yadari
Le Marocain City Bus du groupe familial d’Ali El Moutea, associé à l’Espagnol Alsa, a finalement remporté la mise devant Transinvest. Le nouveau délégataire s’est engagé à introduire des bus de dernière génération, équipés de wifi, de billettique électronique et d’accès pour personnes à mobilité réduite et ce dès le démarrage du service

Epilogue de la réattribution de la délégation du réseau d’autobus de Rabat-Salé-Témara comme l’annonçait en avant-première les sources de Maghreb Confidentiel qui donnaient gagnant le consortium constitué de l’Espagnol Alsa et du Marocain City Bus.


Donné favori contre Transinvest, le tandem a eu ainsi les faveurs du groupement intercommunal Al Assima après l’annulation en avril de l’appel d’offres ouvert en janvier, nous confirme la direction de City Bus.


Le consortium a, dans la foulée, obtenu de ne reprendre qu’une partie du personnel de la régie pour un transfert d’exploitation des lignes d’autobus anciennement exploitées par Stareo, filiale de Veolia, fixé à début 2019.


Le programme d’investissement pour la 1ère année dépasse les 700 millions de dirhams pour mettre à niveau le transport urbain des trois cités, la capitale et les villes limitrophes, au nord, Salé et au sud, Témara.


Depuis une dizaine d’années, les agglomérations pâtissaient d’un déficit chronique de bus (moins de 200, dont de nombreux étaient souvent immobilisés par des pannes récurrentes). Une situation qui a ouvert une brèche aux transporteurs clandestins jusqu’ici tolérés pour faire face à la demande grandissante des usagers.


Un avantage industriel pris en compte

Le Marocain City Bus du groupe familial d’Ali El Moutea, associé à l’Espagnol Alsa, a convaincu, grâce à la mise à disposition au consortium de son unité d’assemblage de carrosserie et de réparation d’autobus, qui permettra au tandem de réaliser de substantielles économies sur ce poste.


Le nouveau délégataire s’est engagé à introduire des bus de dernière génération dès le démarrage du service et équipés de wifi, billettique électronique et accès pour personnes à mobilité réduite.


Dans le détail, d’après nos informations, 450 véhicules seront mis en place pour le renouvellement de la flotte, dont 150 par le futur délégataire. Le groupement intercommunal Al Assima a fait un geste en finançant l’achat de 100 autobus, et en louant au futur délégataire les 200 unités les plus récentes de la flotte actuelle (4 ans de circulation au maximum) à bas prix (5 000 dirhams par unité et par mois).


Enfin, l’adjudicataire devra introduire chaque année 100 autobus avec pour objectif d’atteindre le nombre de 650 véhicules en circulation au bout du troisième exercice d’exploitation. Au terme de la cinquième année, les 200 autobus loués devront être impérativement retirés.

Par Issam El Yadari
Le Desk Newsroom