Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

EnergiePlatinum Power: Belmamoun reconduit à la présidence à la majorité

06.02.2019 à 22 H 27 • Mis à jour le 07.02.2019 à 11 H 13
Par Ali Amar
Fin de crise actée pour Platinum Power : l’AGE de l’entreprise réunie le 5 février décide de la poursuite des activités de l’entreprise et des projets stratégiques en cours tant au Maroc qu'à l'international. Elle nomme également un nouveau conseil d’administration. Dans un souci d'apaisement, Omar Belmamoun est reconduit dans sa fonction de PDG de Platinum Power

L’Assemblée Générale extraordinaire (AGE) de Platinum Power, réunie mardi 5 février, a acté la poursuite des activités de Platinum Power. L’AGE a également entériné la nomination d’un nouveau Conseil d’administration composé de Mohamed Bouzoubaâ, représentant de TGCC, de Brahim El Jai, représentant de PME Croissance (AfricInvest), de Sandro Benenati, représentant de MCM Consultancy et de Omar Belmamoun (Luminy Invest).


Par ailleurs, la décision d’acter la continuité de l’entreprise et la nomination d’un nouveau conseil d’administration, s’accompagnent de la reconduction, « dans un souci d’apaisement », de Omar Belmamoun au poste de Président Directeur général de Platinum Power.


« L’Assemblée générale extraordinaire, à travers cette décision, signe la continuité d’un projet prometteur et stratégique, qui a su s’ériger en porte flambeau de l’expertise marocaine dans le domaine des énergies renouvelables sur le continent africain. Ceci va nous permettre de poursuivre, dans les meilleures conditions, le développement de nos projets aussi bien sur le marché national que sur le marché africain », déclare Omar Belmamoun, PDG de Platinum Power, cité, par voie de communiqué.


« Ces décisions stratégiques signent la fin d’une période marquée par des visions divergentes au sein du management. Platinum Power s’inscrit dès lors dans une nouvelle dynamique qui sera désormais soutenue par une volonté forte de ses actionnaires d’inscrire l’entreprise dans un cycle de croissance, tous engagés dans la poursuite du développement des projets stratégiques de l’entreprise aussi bien sur le marché marocain que sur le marché subsaharien », poursuit le communiqué dont Le Desk a reçu copie.


Michael Toporek, gérant du fonds américain Brookstone Partners qui détient 41,8 % du capital de l’énergéticien privé, a quant à lui décidé de boycotter cette AGE qui faisait suite à une requête tendant à l’ouverture d’une procédure de difficulté d’entreprise. La demande avait été initiée par le Commissaire aux comptes de la société qui avait déclenché une procédure d’alerte en juillet 2018.


L’Américain en profond conflit avec le management de l’entreprise, avait vainement tenté depuis des semaines de rallier à sa cause le constructeur TGCC et le fonds géré par AfricInvest.


Si Toporek persistait à dire à travers ses relais de communication au Maroc qu’il avait conclu un accord avec TGCC et AfricInvest lui permettant à terme d’obtenir la révocation de Belmamoun de son poste de PDG qu’il occupe depuis 2012 et d’imposer son propre plan de sauvetage, nous révélions dès le 31 janvier qu’un front commun majoritaire constitué par Belmamoun, Benenati et Bouzoubaâ, rejoints depuis par El Jai, a décidé d’une sortie de crise.


Lire aussi notre enquête : Affaire Platinum Power : le putsch de Brookstone avorté

Par Ali Amar @MarocAmar
Le Desk Newsroom