Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Economie10ème CVE: Soutien à la promotion immobilière à l’événementiel et aux loisirs

05.10.2020 à 17 H 01 • Mis à jour le 05.10.2020 à 17 H 24
Par
Une variante de Damane Relance spécifique à l’immobilier plafonné à 50 MDH par projet a été mise en place. Par ailleurs, deux contrats programmes avec le secteur de l'événementiel et des traiteurs et celui des parcs d'attractions et de jeux ont été paraphés. Les détails

Le Comité de Veille Economique (CVE), réuni lundi à Rabat, a décidé de mettre en place un nouveau produit de garantie baptisé « Damane Relance Promotion Immobilière », en vue d’accompagner les entreprises de promotion immobilière sévèrement touchées par la crise sanitaire de Covid-19.


Nouvelle variante du produit « Damane Relance », ce produit de garantie permettra d’accompagner cette catégorie d’entreprises qui répondent aux critères d’éligibilité définis à cet effet, en leur offrant des garanties de crédits de moyen et long terme destinés à couvrir les besoins de financement pour l’achèvement de leurs projets immobiliers.


Le crédit garanti par ce nouveau produit, plafonné à 50 millions de dirhams par projet, est ouvert aussi bien aux projets ayant déjà bénéficié d’un crédit de promotion immobilière qu’à ceux ayant fait appel uniquement à de l’autofinancement.


Par ailleurs, deux contrats-programmes relatifs à la relance du secteur de l’évènementiel et des traiteurs et du secteur des parcs d’attractions et de jeux ont été signés, lundi à Rabat, en marge de la 10ème réunion du Comité de Veille Economique (CVE).


A travers une panoplie de mesures de soutien économique et financier et d’autres mesures transverses, ces deux contrats-programmes visent à impulser les activités relevant de ces deux secteurs et à préserver le tissu des entreprises y opérant et l’emploi.


Les acteurs concernés par le contrat-programme pour la relance du secteur de l’évènementiel et des traiteurs sont les traiteurs, les loueurs d’équipements techniques liés à l’événementiel (son, lumière, vidéo, etc.), les loueurs d’espaces dédiés à l’événementiel (salles, chapiteaux, etc.), les loueurs de mobilier dédié à l’événementiel et les prestataires de services pour l’événementiel.


Ce contrat a été signé par le ministère de l’Economie, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) ainsi que la la Fédération des Chambres Marocaines de Commerce, d’Industrie et de Services.


Quant au contrat-programme pour la relance du secteur des parcs d’attractions et de jeux, il concerne les entreprises opérantes dans les espaces couverts de jeux (Patinoire, espaces de jeux pour enfants, salles de jeux vidéo et automatiques), celles actives dans les espaces de jeux à l’air libre (Espace de Skate-park, Karting, mini-golf, tir à l’arc, manèges et parcs aquatique, les espaces et circuits d’accro-branche) ainsi que les parcs animaliers et zoologiques.


Cet accord a été paraphé par le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie, le ministère de l’Agriculture, le ministère de l’Industrie, le ministère du Travail, ainsi que la CGEM et le GPBM.


Dans une déclaration à la presse à l’issue de la réunion du CVE, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun a indiqué « cet accompagnement consistera à verser les indemnités de la CNSS au profit des personnes qui vont être déclarées au niveau du portail de la caisse, à savoir 2 000 DH/mois jusqu’à la fin de l’année ainsi que les allocations familiales, a précisé le ministre.

.

Le pilotage de ces contrats-programmes est assuré par un comité de suivi, composé chacun des signataires représentant l’Etat et le secteur privé. Des réunions périodiques sur un intervalle de deux mois ont été décidées pour s’assurer de la mise en œuvre effective des mesures convenues et apprécier leur contribution à l’atteinte des résultats escomptés.

Par
Le Desk Newsroom