Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

EnquêteUn «système de Ponzi» pour financer la «ferme à bitcoins» de Dakhla

02.12.2020 à 23 H 10 • Mis à jour le 03.12.2020 à 13 H 57
Par
A travers un montage financier byzantin, l’homme d’affaires américain Michael Toporek ambitionne de lever plus de 100 M$ pour Soluna, le projet de « ferme à bitcoins » de Dakhla. Mais aux investisseurs qu’il sollicite aux Etats-Unis, il affirme avoir déjà obtenu le feu vert du Maroc qui n’autorise pourtant pas le minage des cryptomonnaies. Une manœuvre «trompeuse» qu’il mène grâce au lobbying de l’ex-ambassadeur à Rabat Dwight L. Bush et du cabinet casablancais Afrique Advisors
Réservé aux abonnés Il vous reste 95% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

Par @MarocAmar
Le Desk Newsroom