Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

RailONCF: résilience face à la pandémie et nouvelle feuille de route pour l’avenir

30.07.2021 à 02 H 57 • Mis à jour le 30.07.2021 à 02 H 58
Par
A fin juin 2021, l’ONCF a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard de dirhams, soit déjà plus de 91% du niveau d’activité réalisé durant la même période en 2019. Le niveau d’EBITDA est même en amélioration à 400 millions de dirhams contre 332 millions de dirhams au 1er semestre 2019

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a tenu son Conseil d’Administration sous la présidence d’Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.


Les travaux de cette session ont été consacrés à l’approbation de l’arrêté des comptes 2020, à la présentation du projet de Contrat-Programme Etat-ONCF pour la période 2021-2026 ainsi que la présentation du projet de contribution au développement d’un écosystème industriel ferroviaire national.


En ouverture de la séance, le ministre a tenu à rappeler le contexte particulier dans lequel intervient ce conseil d’administration : notre pays poursuit sa lutte contre la propagation de la pandémie du Covid 19, tout en multipliant ses efforts pour réussir la large campagne de vaccination de la population, dans l’objectif d’atteindre l’immunité collective et accélérer la sortie de ce triste épisode pandémique.


Amara a tenu à souligner que la crise sanitaire n’a pas manqué d’impacter lourdement les différents secteurs, dont celui des transports, de par les mesures préventives décrétées par notre pays pour stopper la propagation du virus, notamment en imposant la limitation de la mobilité des personnes. Le secteur ferroviaire n’a donc pas échappé à ces impacts et en a bien évidemment ressenti les effets.


Il a précisé, que malgré un contexte très peu favorable, l’ONCF a montré beaucoup de résilience, d’agilité et d’adaptabilité. L’Office continue ainsi à s’engager sur la voie de la performance et de modernisation d’un secteur vital, amené à jouer pleinement tout son rôle dans la dynamique de développement socio-économique que connaît le Royaume, sous l’impulsion du Roi Mohammed VI.


En prenant la parole, Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’ONCF a tout d’abord tenu à préciser que face à cette conjoncture exceptionnelle, l’Office a su s’adapter, se dépasser et se mobiliser pour conforter davantage son positionnement en tant qu’épine dorsale de la mobilité durable.


Revenant sur les réalisations de 2020, le directeur général a souligné que les activités de l’ONCF avaient entamé l’année sur un trend remarquable de croissance, à deux chiffres, de l’ensemble de leurs indicateurs.


Ainsi, sur la période du 1er janvier au 15 mars 2020, le chiffre d’affaires de l’activité Voyageurs avait connu une progression remarquable de +29 % comparée à la même période en 2019, avant de subir l’impact de la pandémie.


Sur l’ensemble de l’année 2020, le trafic global s’est établi à 21,1 millions de voyageurs avec un chiffre d’affaires de 803 millions de Dirhams, en baisse de 52 % par rapport à 2019. Par ailleurs, le taux de régularité des trains voyageurs, tous types confondus, était de 95 % en amélioration de 3 points par rapport à 2019.


Quant à l’activité fret et logistique ONCF, elle a su démontrer toute sa résilience grâce une organisation rigoureuse et adaptée au contexte. Dans ce cadre, tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés, dans le respect strict des normes sanitaires, pour assurer l’acheminement et l’approvisionnement entre autres, des produits de premières nécessité, vers les différentes régions du Royaume.


C’est ainsi que plus de 24,5 millions de tonnes de marchandises ont été transportées durant l’année 2020, générant un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dirhams contre 1,79 milliard de dirhams en 2019.


Grâce à cette résilience des activités fret et logistique, et malgré le recul du trafic Voyageurs, l’ONCF a pu enregistrer un chiffre d’affaires global de 2,8 milliards de dirhams avec une baisse limitée à -25 % par rapport à 2019. En consolidé, le chiffre d’affaires du groupe a atteint 3,1 milliards de dirhams.


Par ailleurs, et pour atténuer l’impact de la crise sanitaire, l’ONCF a déployé un plan volontariste d’optimisation de ses charges. Au titre de l’année 2020, le total des charges d’exploitation (hors amortissements) s’est établi à 2,7 milliards de dirhams en 2020 en baisse de 12 % par rapport à 2019. Ainsi, l’ONCF a pu dégager un niveau d’EBITDA positif de plus de 359 millions de dirhams en 2020 contre 995 millions de dirhams en 2019.


En terme d’investissement, l’ONCF a réalisé 1,8 milliard de dirhams contre 2,2 milliards de dirhams en 2019, en se limitant à l’achèvement des opérations en cours et au stricts projets de maintien de la sécurité et de la qualité de service.


En ce qui concerne le projet de Contrat-Programme Etat-ONCF pour la période 2021-2026, Khlie a rappelé qu’il s’agit d’un contrat qui acte les principes structurants de la réforme ferroviaire tels que définis dans le Protocole d’accord Etat-ONCF signé en juillet 2019. Il cristallise ainsi l’engagement ferme des deux parties pour la mise en place d’un nouveau modèle économique à même de pérenniser les performances réalisées par l’ONCF, et d’assurer le développement du réseau ferroviaire marocain dans un cadre optimal, notamment en termes de financement et de synergies avec d’autres établissements et entreprises publics.


Le DG de l’ONCF a précisé également que l’Office œuvre activement, en étroite collaboration avecles différentes parties prenantes, à l’émergence d’un écosystème ferroviaire national à forte composante technologique, intégré autour d’opérateurs publics et privé structurants, créateur de valeur économique et sociale, compétitif et exportable. Cette ambition de création d’un écosystème ferroviaire fera l’objet d’une convention à conclure prochainement avec les pouvoirs publics.


Avant de conclure, Khlie a tenu à rappeler qu’indépendamment d’éléments conjoncturels, le transport ferroviaire national est voué à un bel avenir. Les réalisations enregistrées au 1er semestre 2021 en témoignent et démontrent encore sa forte résilience avec une reprise déjà bien amorcée.


A fin Juin 2021, l’ONCF a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard de dirhams, soit déjà plus de 91 % du niveau d’activité réalisé durant la même période en 2019. Le niveau d’EBITDA est même en amélioration à 400 millions de dirhams contre 332 millions de dirhams au 1er semestre 2019.


L’ONCF démontre ainsi son fort engagement sur la voie de la performance, au service d’une mobilité durable, inclusive et innovante.


A la fin de la séance, les membres du Conseil d’Administration ont félicité l’ensemble des collaborateurs de l’Office pour les efforts louables déployés pour l’atteinte des objectifs et la contribution effective à l’anticipation de la mobilité durable.


A l’issue de cette réunion, les membres du Conseil d’Administration ont adressé un message de fidélité et de loyauté au Roi Mohammed VI.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom