Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

BTPTGCC entre en bourse pour muscler sa présence au Maroc et en Afrique subsaharienne

22.11.2021 à 22 H 20 • Mis à jour le 22.11.2021 à 22 H 23
Par
L'IPO porte sur un montant global de 600 MDH dont 300 MDH, sous forme d’augmentation de capital et 300 MDH de cession partielle de Mediterrania Capital Partners (cession au profit du public de 220 589 actions sur les 603 395 actions détenues avant l’IPO). Le prix de souscription est fixé à 136 DH par action

Le groupe TGCC, acteur de référence du secteur des BTP et de la construction, a présenté, lundi à Casablanca, les détails de son introduction à la Bourse de Casablanca (IPO), visée, récemment, par l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).


Cette opération porte sur un montant global de 600 millions de dirhams (MDH), dont 300 MDH sous forme d’augmentation de capital et 300 MDH sous forme de cession partielle de Mediterrania Capital Partners, à travers la cession au profit du public de 220 589 actions sur les 603 395 actions détenues avant l’IPO.


Le prix par action retenu pour l’opération est de 136 dirhams et la période de souscription est prévue du 29 novembre 2021 au 3 décembre 2021 inclus. Les actions de TGCC SA seront en vente dans toutes les agences bancaires et sociétés de bourse membres du syndicat de placement.


« Le groupe TGCC va franchir une nouvelle étape très importante de son parcours qui va ouvrir le chemin vers de bonnes perspectives », a déclaré Mohammed Bouzoubaa,  P-DG de TGCC et le président de son conseil d’administration, lors d’une conférence de presse, dédiée à la présentation de cette introduction en bourse.


Renforcer le groupe sur le continent

Et de souligner que « l’ouverture du capital de TGCC au public vise, d’un côté, à renforcer la présence du groupe sur le marché marocain et sur l’Afrique subsaharienne et de l’autre côté, à permettre à tous les épargnants et les investisseurs de nous accompagner dans cette réussite ».


L’opération, motivée par la taille et les perspectives de développement de la société, vise à lever des fonds pour financer des investissements futurs identifiés, offrir à ses actionnaires de la liquidité et accroître la notoriété de la Société et sa proximité auprès, entre autres, de ses partenaires et du grand public.


Il s’agit, également, d’optimiser les coûts de financement de la société et faciliter le recours à des financements externes grâce à un accès direct aux marchés financiers.


Financer trois orientations stratégiques du groupe

L’actionnariat du groupe TGCC suite à la réalisation de cette opération, qui est coordonnée par CFG Bank Corporate Finance, sera composé de Mohammed Bouzoubaa (74 %), MC II Concrete (12 %) et le flottant (14 %).


L’introduction en bourse de TGCC permettra, entre autres, de financer ses trois orientations stratégiques, grâce aux fonds levés dans le cadre de l’IPO, soit, les 300 MDH en augmentation de capital.


Ainsi, la moitié de ce montant sera allouée la diversification des activités du groupe dans l’industrie de la construction et le renforcement de la composante travaux publics, notamment, en matière, d’ouvrages d’art (pont, viaducs), de barrages et d’ouvrages maritimes. Le développement de l’activité des travaux publics permettra également à TGCC de renforcer son développement à l’international.


En outre, le groupe compte consacrer 33 % du montant de l’augmentation du capital, à son internationalisation, en redéployant ses activités en Afrique de l’Ouest, à travers la création d’un hub à Abidjan qui permettra d’adresser des marchés sur toute la région et de centraliser son encadrement.


A l’horizon 2025, TGCC vise à consolider la Côte d’Ivoire et sourcer de nouveaux projets dans les pays de la sous -région et au Cameroun, intégrer la fonction « financement de projets » et structurer ses ressources sur place.


La troisième orientation stratégique, porte sur la verticalisation du groupe, en poursuivant le développement de nouvelles activités, notamment, à travers l’acquisition d’une filiale dédiée à la réalisation de lots techniques.


Fondé en 1991 par Mohammed Bouzoubaa, ingénieur Ponts et Chaussées Paris, le groupe TGCC est devenu en trois décennies un acteur de référence du secteur des BTP et de la construction.


Il dispose d’un très grand parc d’engins et de machines de construction (plus de 1 600 machines) et affiche à son actif plus de 1 000 projets et ouvrages d’envergure réalisés au Maroc et en Afrique subsaharienne. Composé de la maison mère, TGCC SA, de 6 filiales métiers et de 3 filiales pays, le groupe compte aujourd’hui près de 8 000 collaborateurs au Maroc et en Afrique. Le groupe se déploie en Afrique au travers de filiales dédiées par zone d’implantation.



Les principales caractéristiques de l’IPO visée par l’AMMC


Montant : L’IPO porte sur un montant global de 600 millions de dirhams (MDH) dont 300 MDH, sous forme d’augmentation de capital et 300 MDH de cession partielle de Mediterrania Capital Partners (cession au profit du public de 220 589 actions sur les 603.395 actions détenues avant l’IPO).
Prix de souscription : 136 dirhams par action.
Souscripteurs :
–  Personnes physiques résidentes ou non résidentes, de nationalité marocaine ou étrangère. –  Personnes morales de droit marocain ou étranger n’appartenant pas aux catégories d’investisseurs qualifiés tels que définis par l’article 3 de la loi n°44-12 et par l’article 1.30 de la circulaire de l’AMMC n°03/19 et justifiant de plus d’une année d’existence à la date de la souscription.
–  Investisseurs qualifiés de droit marocain tels que définis par l’article 3 de la loi n°44-12 et l’article 1.30 de la circulaire de l’AMMC n°03/19, hors OPCVM monétaires et obligataires court terme.
–  Investisseurs qualifiés de droit étranger tels que définis par l’article 1.30 paragraphe ©  de la circulaire de l’AMMC n°03/19.
Minimum de souscription : Aucun minimum
Plafond de souscription :
–  Pour l’ensemble des investisseurs hors OPCVM : 10 % du nombre global d’actions proposées dans le cadre de l’Opération, soit 60 MDH.
–  Pour les OPCVM : minimum entre (i) 10 % du nombre global d’actions proposées dans le cadre de l’Opération et (ii) 10 % de l’actif net de l’OPCVM correspondant à la valeur liquidative au 26 novembre.
Modalités d’allocation :
–  Première allocation : par itération jusqu’à 700 actions par souscripteur (i.e. c. 95 kMAD).
–  Deuxième allocation : allocation du reliquat au prorata de l’excédent des demandes au-delà de 700 actions.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom