logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

ConjonctureEnquête HCP: un moral des ménages au plus bas à fin 2022

09.01.2023 à 17 H 16 • Mis à jour le 09.01.2023 à 18 H 03 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Entre une situation financière qui est perçue en dégradation, une incapacité grandissante à épargner et une décadence remarquée de la qualité des services de santé et d’enseignement, le moral des ménages au titre du 4ème trimestre 2022 a atteint son niveau le plus bas depuis le début de l'enquête permanente de conjoncture auprès des ménages du HCP, révèle la dernière note d’information de cette instance. Les détails

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) vient de publier une note d'information relative aux résultats de l'enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, au titre du 4ème trimestre 2022 (T4-2022).


Il en ressort que le moral des ménages continue sa tendance baissière pour atteindre son niveau le plus bas depuis le début de l'enquête en 2008. L'indice de confiance des ménages (ICM) s’établit à 46,6 points au 4ème trimestre 2022, au lieu de 47,4 points enregistrés le trimestre précédent et 61,2 points le même trimestre de l’année précédente


L'ICM est en effet calculé sur la base de sept indicateurs, quatre relatifs à la situation générale et trois à la situation propre du ménage. Il s'agit de l'évolution passée du niveau de vie, la perspective d'évolution du niveau de vie, la perspective d'évolution du nombre de chômeurs, l'opportunité d'achat de biens durables, la situation financière actuelle des ménages, l'évolution passée de la situation financière des ménages et l'évolution future de la situation financière des ménages, précise-t-on.


Perception des ménages de leur situation financière

83,1 % des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 11,8 % un maintien au même niveau et 5,1 % une amélioration, indique la note d'information du HCP.


Par ailleurs, 85 % contre 5,4 % des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois, et 79,9 % contre 9,6 % des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables.


La note du HCP indique également que 45 % des ménages déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne, contre 52 % qui estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, et 3 % qui affirment épargner une partie de leur revenu.


Dans un contexte d'incertitude,  la totalité des ménages (98,9 %) déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois. Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 57,8 % contre 4,8 % des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée.


Pour l’année prochaine, 17,5 % contre 25,2 % des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière. Ces derniers sont pessimistes quant à leur capacité à épargner au cours des 12 prochains mois, révèle la note du HCP. Au quatrième trimestre de 2022, seulement 11,1 % contre 88,9 % des ménages s'attendent à épargner.


Un brin d’optimisme face à la dégradation des services de santé et d’enseignement

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) indique que 55,5 % des ménages perçoivent, en 2022, une amélioration de la qualité des prestations administratives contre 18,6 % qui perçoivent sa dégradation.


Aussi, poursuit la même source, 50,2 % contre 15,8 % des ménages perçoivent que la qualité de la situation en matière de protection de l'environnement s'est améliorée. Pour ce qui est des droits de humains, 36,7 % des ménages contre 19,6 % pensent que la situation s'est améliorée.


Toutefois, en matière des services de l'enseignement, 43,7 % contre 30,7 % des ménages ont ressenti une dégradation de la qualité. Le HCP fait également savoir qu'en 2022, 60,8 % des ménages perçoivent une dégradation de la qualité des services de santé contre 12,6 % qui perçoivent son amélioration. Ces proportions étaient de 61 % et 15,1 % respectivement en 2021.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom