S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

ConcertationsRefonte de la SNDD: Benali lance les Assises régionales sur le développement durable

11.03.2023 à 00 H 10 • Mis à jour le 11.03.2023 à 00 H 11 • Temps de lecture : 4 minutes
Par et
Les Assises régionales sur le développement durable seront lancées lundi à Laâyoune. Au terme d’un processus de concertation, une Assise nationale devrait être organisée durant l'été pour présenter la version actualisée de la SNDD qui prendra en compte les conclusions des différentes consultations et la feuille de route de sa mise en œuvre

Les Assises régionales sur le développement durable, une phase importante de la refonte de la Stratégie nationale de Développement durable (SNDD), seront lancées lundi prochain, a annoncé, vendredi à Rabat, la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leïla Benali.


Ces Assises seront lancées lundi à Laâyoune dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, a précisé Benali lors d'une conférence de presse dédiée au lancement des concertations sur la SNDD, ajoutant qu'elles seront organisées le même jour à Dakhla (Région de Dakhla-Oued Dahab) et à Guelmim (Guelmim-Oued Noun).


Mardi, ces Assises, qui s'assignent pour objectif d'aborder les thématiques de développement durable qui sont au coeur des préoccupations de chaque région et de veiller à leur articulation avec les orientations stratégiques de la future SNDD, se tiendront dans les régions de Souss-Massa (Agadir) et l’Oriental (Oujda), alors qu'elles se dérouleront, le mercredi 15 mars, dans les régions de Béni Mellal-Khénifra (Béni Mellal) et Marrakech-Safi (Marrakech).


Le 16 mars, elles seront organisées à Fès (Région de Fès-Meknès), à Tanger (Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima) et à Errachidia (Région de Draa-Tafilalet), tandis qu'elles auront lieu, le 20 mars, à Casablanca (Région Casablanca-Settat) et à Rabat (Région de Rabat-Salé-Kénitra).


A cette occasion, Benali a mis l’accent sur l’importance de ce processus consultatif qui, a-t-elle dit, mobilise toutes les parties prenantes, tant au niveau central que territorial, le but étant d'asseoir les bases d’un développement plus durable.


Elle a précisé que cette étape de concertation, qui sera menée avec la participation de tous les acteurs et intervenants locaux, territoriaux, publics et privés, sera l’occasion d’analyser la situation pour jeter les jalons d’une bonne gouvernance à travers la décortication des enjeux du développement durable dans chaque région et la définition des priorités, outre la proposition de solutions capables de faire du développement régional un développement global, équilibré et durable.


Une plateforme de consultation citoyenne sera lancée

En parallèle, une plateforme de consultation citoyenne interactive (www.noussahimo.gov.ma) sera mise en place pour recueillir les avis et opinions des citoyens au Maroc et à l’étranger, dans le but d’assurer la réussite de ce chantier stratégique, a fait savoir la ministre.


Au terme de ce processus de concertation, une Assise nationale devrait être organisée durant l'été pour présenter la version actualisée de la SNDD qui prendra en compte les conclusions des différentes consultations et la feuille de route de sa mise en oeuvre, a-t-elle fait savoir.


Revenant sur l’évaluation de la SNDD, adoptée en 2017, Benali a passé en revue les différentes réalisations relatives à son implémentation, notamment la dynamique enclenchée favorisant l’adhésion de l’administration aux enjeux de cette Stratégie et du développement durable en général, la gouvernance instaurée en vue d’un échange fluide entre les départements et la mise en place d’une plateforme digitale permettant plus d’efficience dans le suivi de la mise en oeuvre.


Afin de combler certaines lacunes relatives à son exécution optimale, en particulier les indicateurs de performance et la convergence entre les cadres de la SNDD et les ODD, Benali a préconisé la mise en place d’une stratégie qui contribue à la réalisation des orientations du Nouveau Modèle de développement (NMD) et son inscription dans la durabilité à l’horizon 2035.


Il s’agit également de définir une vision intégrée et intersectorielle dans une logique de convergence des politiques et stratégies publiques, afin de renforcer les synergies nécessaires à la réalisation des priorités nationales en matière de développement durable, en plus de l'identification d’objectifs mesurables (cibles et indicateurs) jalonnés dans le temps.


Adoptée par le Conseil des ministres, présidé par le Roi Mohammed VI le 25 juin 2017, la Stratégie Nationale de Développement Durable constitue un cadre de référence pour tous les programmes sectoriels. Elle a permis de renforcer la convergence entre les stratégies sectorielles pour parvenir à un développement durable et inclusif.


Afin de relever les défis et enjeux nationaux et mondiaux d’ordre économique, politique ou environnemental, et dans le but d’opérationnaliser les orientations du NMD et de la régionalisation avancée, il a été procédé à l’actualisation de cette Stratégie afin qu’elle constitue un levier capable de consacrer la justice sociale, de consolider le développement humain, de réduire les disparités sociales et territoriales, de promouvoir la condition des femmes et des enfants et d’assurer le droit au développement des générations futures.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk Newsroom