S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

DiplomatieLe forum du Néguev reporté pour une quatrième fois, sur demande de Rabat

15.06.2023 à 08 H 52 • Mis à jour le 15.06.2023 à 10 H 30 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Quatrième report pour l'évènement tant attendu du Forum du Néguev, que le Maroc veut organiser à Dakhla. Pour cette fois-ci, Rabat a invoqué la fête de Aid Al Adha avec laquelle l'évènement risquait de coïncider, préconisant d'attendre jusqu'à juillet mais aussi de le rebaptiser AMENA PD. Les détails

Attendu depuis quelques mois, l'édition marocaine du Forum de Néguev a été de nouveau reportée, rapporte ce mercredi le site américain Axios, confirmant ainsi des informations déjà publiées dans la presse israélienne. La date désormais fixée est la moitié du mois de juillet.


Il s'agit du quatrième report, fait-on savoir, à l'initiative de Rabat. Alors que le forum était prévu ce 25 juin, les Marocains ont demandé aux Etats-Unis de reporter la réunion en raison du fait que cela coincidait avec la période de Aid Al Adha.


S'agissant du nom de l'évènement, une nouvelle dénomination a été présentée : AMENA, signifiant l'association des pays du Moyen-orient et de l'Afrique du Nord, terme pouvant ainsi éclipser le nom de Forum du Néguev qui fait référence à une région d'Israël.


Une demande a été faite par les Marocains pour que l'acronyme puisse aussi inclure le mot « paix », pour obtenir AMENA PD.


La changement de dénomination était une demande des pays membres arabes, dans la perspective d'attirer d'autres pays arabes et dissiper la prééminence d'Israël dans l'organisation du conclave.


Divergences entre Washington et Rabat

Outre les tensions actuelles entre certains pays arabes du Forum du Néguev et le gouvernement de droite israélien, en raison de la répression des Palestiniens, les principales divergences sont plutôt entre Rabat et Washington, quant aux modalités de l'évènement à tenir.


On sait tout d'abord qu'Israël n'a aucun souci particulier avec le Forum du Néguev, comme l'avait pu insinuer le chef du bureau de liaison par intérim d'Israël à Rabat, Shai Cohen. Celui-ci avait précisé qu'il fallait poser la question aux autres membres pour comprendre les raisons des reports, et que les détails concernant l'organisation de ce Forum devront être discutés entre tous les membres, et non seulement par Israël.


Entre Antony Blinken et Nasser Bourita, c'est tout d'abord la question du lieu de l'événement qui se pose. Les Américains, peu désireux de suivre l'héritage trumpien, ne semblent pas souhaiter participer à un Forum du Néguev qui se tiendra en territoire du Sahara occidental, à Dakhla. D'autant plus que Bourita avait clairement affirmé l'intention du Maroc d'accueillir les délégations étrangères du Forum dans un autre « désert », après une première édition au Néguev...


De la part des Etats-Unis, on retient aussi une volonté manifeste d'affirmer l'empreinte de l'administration Biden, en décidant récemment, comme rapporté ce mercredi, de désigner un envoyé spécial pour les Accords d'Abraham. Une première pour Washington, qui pourrait ainsi mobiliser l'envoyé spécial pour le Forum à venir, au lieu et place de Antony Blinken, réduisant ainsi le degré de représentation pour cet événement.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom