S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

AérienLa RAM et le gouvernement signent un ambitieux contrat-programme à l’horizon 2037

11.07.2023 à 22 H 30 • Mis à jour le 11.07.2023 à 22 H 51 • Temps de lecture : 2 minutes
Par et
La RAM va quadrupler sa flotte aérienne qui passera de 50 appareils actuellement à 200 appareils au cours des 15 prochaines années. La compagnie nationale va s’ouvrir à de nouvelles destinations internationales. 46 nouvelles dessertes domestiques seront ajoutées et le hub de Casablanca ambitionne le top 3 africain

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont signé, mardi à Rabat, le contrat-programme 2023–2037 entre le gouvernement et la compagnie nationale, dans le cadre des efforts déployés par l'Exécutif pour le renforcement du rôle du transport aérien dans la réalisation du développement économique et social et l'accompagnement de l'ambition du Royaume d'attirer 65 millions de voyageurs à l'horizon 2037.


Conformément au contrat-programme, la participation de l'Etat au capital de la RAM sera renforcée, dans le cadre de l'accompagnement par le gouvernement du projet d'investissement de grande envergure de la compagnie, de la mise en œuvre de son plan de développement, du soutien à sa compétitivité et de la digitalisation et l'amélioration de la qualité de ses services, indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement.


La RAM va quadrupler sa flotte en 15 ans

En vertu de ce contrat-programme, la RAM va quadrupler sa flotte aérienne qui passera de 50 appareils actuellement à 200 appareils au cours des 15 prochaines années, précise la même source.


La situation actuelle de la RAM. Infographie: Le Desk


La RAM veillera également à développer des liaisons aériennes accompagnant la feuille de route stratégique du secteur du tourisme, à travers l'ouverture sur de nouvelles destinations internationales, avec l'objectif également de renforcer les liens entre la communauté marocaine établie à l'étranger et la mère patrie, ainsi que le désenclavement d'un ensemble de régions dans le Royaume, à travers le renforcement des liaisons aériennes domestiques par la mise en place de 46 nouvelles dessertes.


Le hub de Casablanca vise le top 3 continental

En vue de renforcer la présence des compagnies de transport aériennes nationales et internationales, le hub aérien de Casablanca sera développé en tant que plateforme de correspondance connectant les hubs internationaux majeurs. L'aéroport Mohammed V (CNM) serait ainsi positionné dans le top 3 en Afrique en termes de trafic et de connectivité.


A cette occasion, le Chef du gouvernement a rappelé que le Maroc a misé depuis des années sur le développement de son infrastructure en totale conformité avec les standards internationaux.


Il a souligné que ce contrat-programme contribuera grandement à insuffler une dynamique nouvelle au secteur du transport aérien, en tant que pilier stratégique consacrant le positionnement du Maroc en plateforme logistique mondiale.


Ce contrat-programme s'inscrit dans le cadre de l'accompagnement par le gouvernement de la feuille de route stratégique du secteur du tourisme 2023-2026, qui ambitionne de positionner le Maroc parmi les destinations touristiques mondiales majeures, avec 17,5 millions de touristes, 120 milliards de dirhams (MMDH) de recettes en devises et la création de 80 000 opportunités d'emploi directes et 120 000 indirectes, en plus du renforcement du rôle du secteur touristique dans l'attraction des investissements et la création des entreprises.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk Newsroom