S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

BaromètreCrédit immobilier: la fenêtre de tir reste intéressante

04.10.2023 à 18 H 32 • Mis à jour le 04.10.2023 à 18 H 32 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Le reflux de l’inflation et la stabilité du taux directeur et des taux immobiliers offrent une certaine tranquillité aux emprunteurs potentiels, en tout cas à très court terme. En septembre, les meilleurs taux, tels que répertoriés par Afdal.ma s’affichaient à 4,65% sur une durée comprise entre 16 et 25 ans, stables par rapport aux mois précédents. En revanche, les banques sont plus exigeantes sur l’apport personnel

Les banques sont souvent la cible de critiques pour leurs réponses rapides à la hausse des taux de référence, contrastant avec leur relative inertie lors de périodes de baisse. Toutefois, la conjoncture actuelle semble réfuter ces reproches. Malgré une augmentation de 150 points de base du taux directeur en 2022, les taux d'intérêt, notamment ceux appliqués aux prêts immobiliers, ont manifesté une résilience notable.


Pour un emprunt sur une durée comprise entre 16 et 25 ans, les taux les plus avantageux en septembre, tels que répertoriés par Afdal.ma, le comparateur de crédit immobilier en ligne, ressortent à 4,65 % et ce, depuis plusieurs mois.


Sur une maturité plus courte, c'est-à-dire entre 8 et 15 ans, les tarifs appliqués se sont stabilisés à 4,50 %. Aujourd'hui, le reflux de l’inflation et le statu quo du taux directeur en septembre après la réunion de politique monétaire pourraient soutenir la tendance actuelle des taux immobiliers.


Si les taux restent globalement inchangés, les banques sont cependant plus strictes sur certaines conditions, en particulier en ce qui concerne l’apport personnel. La marge de négociation sur l'apport personnel est actuellement minime, voire inexistante, pour certaines catégories d'emprunteurs.


Cette posture rigoureuse peut représenter un défi pour les individus qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour constituer un apport substantiel. Par conséquent, les emprunteurs qui ne satisfont pas aux exigences en matière d'apport personnel risquent de se sentir exclus du marché, malgré des taux d'intérêt relativement attractifs.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
En partenariat avec AFDAL
Le Desk Newsroom