S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

ConjonctureHCP : le moral des ménages reste bas au troisième trimestre 2023

16.10.2023 à 09 H 45 • Mis à jour le 16.10.2023 à 09 H 46 • Temps de lecture : 4 minutes
Par
Malgré une légère amélioration par rapport aux trois mois précédents, le moral des ménages reste, au troisième trimestre 2023, inférieur au niveau enregistré l'année précédente. Tous les indicateurs étant toujours au rouge, la confiance des ménages ne devrait pas retrouver ses niveaux antérieurs dans les douze prochains mois non plus

En dépit d’une amélioration au cours du troisième trimestre 2023, le moral des ménages reste inférieur au niveau enregistré au même trimestre de l’année dernière. D’après la récente enquête de conjoncture auprès des ménages menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), l'indice de confiance des ménages (ICM) s’établit à 46,5 points au lieu de 45,4 points enregistrés le trimestre précédent et 47,4 points le même trimestre de l’année dernière.


Dégradation du niveau de vie

Au troisième trimestre de 2023, 86,1 % des ménages constatent une détérioration du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 9,3 % perçoivent un maintien au même niveau, et 4,6 % notent une amélioration. Le solde d'opinion concernant l'évolution passée du niveau de vie s'établit à -81,5 points, comparé à -84,6 points au trimestre précédent et à -74,6 points durant la même période de l'année précédente.


Les ménages se montrent cependant légèrement plus optimistes concernant les perspectives d'amélioration au cours des douze prochains mois. En effet, 52,5 % des ménages anticipent une dégradation, 36,7 % envisagent un maintien au même niveau, et 10,8 % prévoient une amélioration. Le solde d'opinion relatif à cet indicateur s'établit donc à -41,7 points, comparé à -43,7 points au trimestre précédent et à -41,6 points durant la même période de l'année précédente.


Concernant le chômage, les ménages restent majoritairement pessimistes. En effet, 86,7 % anticipent une augmentation du chômage dans les douze prochains mois, contre seulement 4,8 % qui prévoient une diminution. Le solde d'opinion demeure ainsi négatif, s'établissant à -81,9 points, comparé à -80,4 points le trimestre précédent et à -83,5 points à la même période l'année dernière.


Achat de biens durables et épargne

Au troisième trimestre de 2023, 79,5 % des ménages estiment que le moment n'est pas propice pour effectuer des achats de biens durables, tandis que 8,0 % pensent le contraire. Par conséquent, le solde d'opinion concernant cet indicateur demeure négatif, s'affichant à -71,5 points, par rapport à -68,9 points le trimestre précédent et -74 points à la même période l'an dernier.


 

Les Marocains anticipent également une détérioration de leur capacité à épargner au cours des 12 prochains mois. Selon le HCP, seulement 9,8 % des ménages s'attendent à pouvoir épargner, contre 90,2 % qui pensent ne pas être en mesure de le faire. Le solde d'opinion concernant la capacité future d'épargne des ménages demeure négatif, atteignant son niveau le plus bas à -80,4 points, comparé à -79,4 points le trimestre précédent et -78,0 points durant le même trimestre de l'année précédente.

 

Situation financière des ménages : perceptions moins pessimistes

La perception des ménages de leur situation financière s'est légèrement améliorée, 55,8 % d'entre eux estimant que leurs revenus couvrent leurs dépenses. Par ailleurs, 42,2 % déclarent s'endetter ou puiser dans leur épargne, et 2,0 % affirment pouvoir épargner une partie de leur revenu. Le solde d'opinion concernant la situation financière actuelle des ménages demeure ainsi négatif, s'établissant à -40,2 points, contre -41,4 points le trimestre précédent et -40,9 points à la même période l'année dernière.


Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 58 % contre 4,7 % des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté ainsi négatif, à - 53,3 points contre - 57,3 points le trimestre précédent et - 47,7 points une année auparavant.


S’agissant de l’évolution de leur situation financière au cours des 12 prochains mois, 20,3 % des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière, 54,8 % à un maintien au même niveau et 24,9 % à une dégradation. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif à - 4,6 points contre - 6,1 points au trimestre précédent et à - 5,9 points au même trimestre de l’année précédente.

 

Une hausse moins prononcée des prix des produits alimentaires

Au troisième trimestre de 2023, la quasi-totalité des ménages (98 %) déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois, tandis qu'une proportion minime des ménages (0,1 %) ressent une diminution de ces prix. Le solde d'opinion reste ainsi négatif à - 97,9 points, comparé à - 98 points le trimestre précédent et - 99,1 points lors du même trimestre de l'année précédente.


Quant à l’évolution des prix des produits alimentaires au cours des 12 prochains mois, 72,1 % des ménages s’attendent à une augmentation, 22 % à un maintien au même niveau et 5,9 % seulement à une diminution. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 66,2 points, au lieu de moins 67,7 points un trimestre auparavant et moins 73,6 un an auparavant.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom