S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

LogementCrédit immobilier: une éclaircie pour les primo-accédants ?

26.10.2023 à 16 H 10 • Mis à jour le 27.10.2023 à 14 H 11 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Le nouveau dispositif d'aide au logement qui sera opérationnel dès 2024 représente un changement significatif dans le paysage de l'accession à la propriété. Il est susceptible de relancer un marché immobilier atone en réduisant les contraintes liées à l’apport personnel pour les primo-accédants. Ce qui pourrait stimuler la demande. Les détails

À quelles conditions pourriez-vous emprunter en 2024 ? Les récents développements, tant sur le plan des taux immobiliers que des politiques gouvernementales, semblent promettre un environnement propice à l'accession à la propriété.


Le programme d'aide au logement étendu sur la période 2024-2028 représente une évolution majeure dans la stratégie de facilitation de l'accès des ménages aux revenus modestes à un logement décent. L'approche se renouvelle avec une aide financière directe aux acquéreurs.


Ainsi, pour les logements dont le prix de vente est inférieur ou égal à 300 000 dirhams (DH), une aide de 100 000 DH sera allouée. Pour les biens compris entre 300 000 DH et 700 000 DH, l'aide s'élève à 70 000 DH. Cette allocation vise à rendre plus abordables les logements pour les primo-accédants, facilitant ainsi leur accession à la propriété. Pour bénéficier du programme, les candidats doivent remplir plusieurs critères. Ils doivent être des Marocains résidant au Maroc ou à l'étranger, ne pas être propriétaires d'un logement au Maroc et n'avoir jamais bénéficié d'une aide au logement. Le dispositif a été conçu pour cibler spécifiquement les primo-accédants, les aidant à franchir le pas de la propriété.


Surmonter le défi de l'apport personnel

En effet, l'un des défis majeurs auxquels sont confrontés les primo-accédants est l'obligation de réunir un apport personnel substantiel pour obtenir un prêt immobilier. Cet apport personnel est souvent perçu comme un obstacle insurmontable, notamment pour les ménages à faible revenu ou les jeunes emprunteurs. C'est là que le nouveau dispositif d'aide au logement apporte une solution innovante. Les subventions constituent un complément essentiel à l'apport personnel des emprunteurs, réduisant ainsi la pression financière à laquelle ils sont confrontés.


Dans le contexte actuel marqué par une augmentation des taux d'intérêt, un apport personnel substantiel peut aider les emprunteurs à obtenir des conditions de prêt avantageuses. Les statistiques d'Afdal.ma montrent que les taux les plus bas pour les emprunteurs de moins de 25 ans ont augmenté de 4,20 % en début d'année à 4,75 % au deuxième trimestre.


La limitation des capacités d'apport chez ces jeunes emprunteurs peut entraîner une augmentation significative du coût du crédit. Plus globalement, les banques ont relevé leurs exigences en matière de fonds propres dans le montage du dossier de financement. En 2023, l'apport moyen représente 22 % du prix d'acquisition, en hausse par rapport aux années précédentes où il était en moyenne de 15 % en 2020 et en 2022, relève Afdal.ma. Le nouveau programme d'aide au logement devrait offrir une bouffée d'oxygène aux emprunteurs les plus jeunes.


Plus globalement, en soutenant le pouvoir d'achat immobilier des ménages, le dispositif devrait donner un coup de fouet au marché immobilier dans son ensemble. L'accès à des financements plus abordables pour les primo-accédants devrait augmenter la demande de logements, ce qui, à son tour, peut stimuler l'activité économique dans le secteur immobilier et les industries connexes.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
En partenariat avec AFDAL
Le Desk Newsroom