S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

COP28Associé à la BERD, Bloomberg Philanthropies compte financer la décarbonation au Maroc

02.12.2023 à 19 H 48 • Mis à jour le 03.12.2023 à 01 H 45 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
En marge de la COP28 à Dubaï, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et Bloomberg Philanthropies qui englobe tous les dons du milliardaire Michael R. Bloomberg ont convenu d’un partenariat pour la mobilisation de capitaux nécessaires à la transition énergétique. Le Maroc figure parmi les pays cibles

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et Bloomberg Philanthropies ont annoncé ce 2 décembre, en marge de la COP28 de Dubaï un partenariat visant à explorer l'avancement de l'élimination progressive du charbon et la mobilisation de capitaux pour la transition vers une énergie propre dans les Balkans, notamment en Macédoine et les régions du sud et de l'est de la Méditerranée (SEMED).


Les partenaires exploreront également comment permettre la décarbonation dans des pays comme le Maroc, la Pologne et la Turquie, et comment soutenir la mobilisation des investissements du secteur privé dans la transition équitable dans ces régions, apprend-on de l’organisation présente dans 170 pays et qui englobe tous les dons du milliardaire Michael R. Bloomberg, y compris sa fondation, sa philanthropie d'entreprise et personnelle ainsi que Bloomberg Associates, un cabinet de conseil pro bono.  En 2022, Bloomberg Philanthropies a distribué 1,7 milliard de dollars.


Ce partenariat s'inscrit dans la lignée des objectifs du Business &  Philanthropy Climate Forum à la COP28.


Fermer les centrales à charbon

« L'élimination progressive du charbon le plus rapidement possible est la meilleure mesure que nous puissions prendre pour lutter contre le changement climatique et réduire la pollution qui rend malade et tue tant de personnes », a déclaré Michael R. Bloomberg, Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'ambition et les solutions climatiques et fondateur de Bloomberg L.P. et de Bloomberg Philanthropies.


Michael Bloomberg et Aziz Akhannouch lors d'une rencontre au Maroc. Crédit : Chefferie du gouvernement


« Au cours de la dernière décennie, Bloomberg Philanthropies s'est efforcée de fermer des centrales à charbon dans le monde entier tout en mobilisant simultanément des efforts pour accroître le déploiement d'énergies propres. Ce nouveau partenariat avec la BERD nous aidera à étendre nos succès aux Balkans occidentaux et aux régions du sud et de l’est de la Méditerranée, en aidant les pays à passer à une énergie propre de manière à créer des emplois et à renforcer leurs économies », a-t-il ajouté.


Des pays comme le Maroc qui s’est engagé dans un ambition programme de mix énergétique, dépendent fortement du charbon pour la production d’électricité, une source majeure d’émissions de carbone. La BERD et Bloomberg Philanthropies comptent ainsi « fournir un soutien global en matière d'investissement, de politique et d'assistance technique pour une transition rapide et juste du charbon vers des sources d'énergie propres dans ces domaines ».

 

Un partenariat multiforme

Le partenariat s'appuiera sur des ressources financières et techniques pour catalyser le développement d'une réserve d'investissements de projets de transition juste et d'élimination progressive du charbon, utilisera les opportunités de mobilisation de financements du secteur privé à grande échelle, et soutiendra des cadres politiques solides et le renforcement des capacités pour la mise en œuvre d’initiatives de transition énergétique.


Concrètement, la BERD et Bloomberg Philanthropies travailleront ensemble pour soutenir la préparation de projets et mise en œuvre de projets d'énergies renouvelables, de réseaux et d'infrastructures vertes pour aider à accélérer le déclassement des centrales à charbon et le déploiement des énergies renouvelables, tout en garantissant la sécurité énergétique et en soutenant la diversification économique grâce à des projets d'investissement dans les régions charbonnières.


Le partenariat s’engage à concevoir des approches innovantes et d’instruments financiers pour la mise en œuvre de stratégies d’élimination progressive du charbon. De plus, il servira à l’élaboration de politiques et soutien technique sur les réseaux et les études de stockage pour assurer une transition en douceur du charbon aux énergies renouvelables.


Les deux institutions comptent échanger leurs connaissances et collaborer avec la Glasgow Financial Alliance for Net Zero (GFANZ) et d’autres partenaires sur l’élimination progressive, les crédits carbone et d’autres domaines de travail mutuels.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom