S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

COP28Le Maroc primo-bénéficiaire du Partenariat Méditerranée Bleu doté d’1 MM€ d’investissements

02.12.2023 à 16 H 49 • Mis à jour le 03.12.2023 à 01 H 45 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
Avec l’Egypte et la Jordanie, le Maroc sera l’un des trois pays primo-bénéficiaires du Partenariat Méditerranée Bleu qui commencera à fonctionner début 2024 Les partenaires visent à mobiliser au moins 1 milliard d’euros d’investissements à travers un fonds multi-donateurs géré par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD)

Lors de la COP28, les partenaires et donateurs impliqués dans le Partenariat Méditerranée Bleu ont renforcé leur soutien au développement d’une économie bleue durable dans la région sud de la Méditerranée. Les parties impliquées ont signé une lettre d’intention pour officialiser leur participation au Partenariat et le rendre opérationnel début 2024.


Le Partenariat Méditerranée Bleu vise à faire face aux menaces auxquelles la mer Méditerranée est confrontée en coordonnant le financement de projets d’économie bleue dans les régions de la Méditerranée et de la mer Rouge, en se concentrant initialement sur le Maroc, l’Égypte et la Jordanie.


Grâce à un nouveau fonds multi-donateurs géré par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), le Partenariat Bleu Méditerranéen cherche à obtenir des financements supplémentaires de la part de donateurs souverains pour la préparation de projets et le financement mixte.


Les premières contributions affluent

Ce 2 décembre à Dubaï, la Commission européenne a annoncé une contribution de 1 million d'euros, l'Agence suédoise de coopération internationale au développement (Sida) a contribué à hauteur de 75 millions SEK (6,5 millions d'euros) et l'Agence française de développement (AFD) a annoncé une contribution de 2 millions d'euros. Dans les mois à venir, l’Allemagne et l’Espagne devraient également annoncer leurs dons, et d’autres donateurs suivront.


La Banque européenne d'investissement (BEI), l'AFD, la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW), la Cassa Depositi e Prestiti (CDP) et la BERD agiront en tant qu'institutions financières de mise en œuvre et coopéreront pour cofinancer des projets d'économie bleue qui bénéficieront des subventions fournies par le Partenariat, mobilisant également les ressources financières existantes fournies par la Commission européenne par le biais de la Plateforme d'investissement de voisinage et du Fonds européen pour le développement durable plus (FEDD+).


Le Maroc appelé à identifier ses projets nationaux

Enfin, les pays bénéficiaires (Égypte, Jordanie et Maroc) dirigeront l'identification de projets stratégiques d'économie bleue sur leurs territoires, tandis que l'Union pour la Méditerranée (UpM) jouera le rôle de facilitateur du dialogue politique et réglementaire.


Le Partenariat Bleu Méditerranéen a été lancé en 2022 lors de la COP27 en Égypte et a déjà reçu un fort soutien politique de la part des pays bénéficiaires et des partenaires.


Le bassin de la mer Méditerranée est un point chaud reconnu de la biodiversité marine et une ressource vitale pour les activités économiques de 480 millions de personnes vivant dans les 22 pays de la région. Son écosystème est menacé par la perte et la dégradation de son habitat, la surpêche, la pollution et le changement climatique.


Le Partenariat vise à rassembler les donateurs internationaux, les pays bénéficiaires, les institutions financières intéressées et les institutions philanthropiques pour soutenir les réformes politiques, attirer les financements des donateurs et mobiliser des financements publics et privés pour des projets dans la région.


Les principaux objectifs du Partenariat sont de soutenir les investissements durables dans l'économie bleue qui attirent les financements des secteurs public et privé, de renforcer les capacités en matière de pratiques durables et innovantes et de conception et de réalisation de projets, et de créer et renforcer des environnements propices aux investissements durables dans l'économie bleue grâce au soutien et au développement de stratégies, de politiques et de cadres réglementaires.


Les domaines prioritaires du Partenariat comprennent la réduction des déchets plastiques, les investissements dans la résilience côtière, le tourisme durable, le traitement des eaux usées, l’économie circulaire et la biodiversité marine.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom