S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

PortExtension de Tanger Med : après l’IFC, JP Morgan Chase apporte 255 M€ au mégaprojet

04.01.2024 à 23 H 40 • Mis à jour le 04.01.2024 à 23 H 40 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Dans le cadre de son plan d’investissement de 650 M€, Tanger Med Port Authority (TMPA) avance dans le bouclage du financement de l'extension de la capacité de son terminal passagers et camions TIR. Sur une enveloppe évaluée à 450 M€, le projet sera financé par des prêts mobilisés par JP Morgan Chase Bank N.A à hauteur de 255 M€ et garantis par la MIGA

Tanger Med Port Authority (TMPA) chargée de la gestion et du développement port éponyme s’est lancé dans un vaste plan d'investissement de 650 millions d'euros (M €) principalement axé sur l'extension de la capacité de son terminal passagers et camions et la modernisation de sa zone d'importation.


Sur une enveloppe évaluée à 450 M €, la Société financière internationale (IFC) envisageait de fournir un prêt de 150 M € à TMPA, selon une communication diffusée courant décembre 2023. Ce prêt devait être accompagné d’un cofinancement de 50 millions de dollars (M $), convertis en euros, mobilisés par l’IFC auprès d’investisseurs institutionnels grâce à son Programme de portefeuille de prêts conjoints (MCPP).


Une garantie sur 15 ans sollicitée à la MIGA

De son côté, l’Agence multilatérale de garantie des investissements de la Banque mondiale (MIGA) a été sollicitée par la succursale londonienne de JP Morgan Chase Bank pour couvrir ses prêts à hauteur de 255 M € sur une levée estimée à 350 M € de financement par emprunt destinée à subvenir au besoin d'investissement du projet.


Le montage financier comprend, selon ce schéma, un prêt de catégorie A de l’IFC pouvant atteindre 100 M € et des prêts commerciaux jusqu’à 255 M € mobilisés par JP Morgan Chase bénéficiant de la couverture de non-honoration des entreprises publiques (NHSOE) de la MIGA.


La garantie de la MIGA devrait avoir une durée pouvant aller jusqu’à 15 ans contre le risque du NHSOE, couvrant jusqu’à 95 % des obligations de paiement de TMPA au titre des prêts.


Le projet devrait améliorer l’accès en augmentant la capacité de manutention des conteneurs de Tanger Med grâce à l’agrandissement du terminal pour camions pouvant accueillir jusqu’à 1 million de poids lourds. Environ 57 % de la capacité du terminal Passagers et Ro-Ro de Tanger Med est déjà utilisée. Actuellement, Tanger Med offre une capacité de traitement pour 9 millions de conteneurs, 7 millions de passagers, 700 000 camions et 1 million de véhicules.


Achèvement des travaux fin 2026  

L'expansion prévue verra l'aménagement de 12 postes d'amarrage et 86 ha de terrain comprenant des digues et un polder gagné sur la mer, marquant ainsi une étape significative dans le renforcement de l’infrastructure portuaire.


Le projet en est phase de sélection des développeurs via un contrat EPC (conception, ingénierie, approvisionnement en matériaux et construction). Les travaux devraient durer trois ans pour s’achever fin 2026.


L’extension des infrastructures aboutira à une croissance de la capacité du terminal routier de 13 % d'ici 2029 et de 43 % d'ici 2032. Le projet a des effets potentiels significatifs sur le développement du marché en permettant des améliorations de la connectivité internationale. Il devrait accroitre l’offre de services du port, notamment en améliorant l’efficacité du partage des camions, des véhicules et des passagers.


Premier port à conteneurs d'Afrique et de la Méditerranée bénéficiant d'un emplacement stratégique avec des connexions maritimes directes avec 180 ports et 70 pays à travers le monde, Tanger Med a, ces dernières années, consolidé sa position de leader régional avec un débit mondial de plus de 100 millions de tonnes et plus de 7 millions de conteneurs unités équivalentes vingt pieds (EVP).

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom