S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

FootballCAN 2023: l’Angola sa balade face à la Namibie et s’en va tranquille en quarts…

27.01.2024 à 20 H 38 • Mis à jour le 27.01.2024 à 20 H 38 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Favori logique du match, l’Angola corrige la Namibie 3-0 et continue de soigner les stats de cette CAN prolifique en buts et en spectacle

20 minutes. C’est très précisément le temps qu’a duré le doute dans la tête des Angolais, largement favoris dans ce huitième de finale face à une Namibie qui n’a pas fait illusion bien longtemps avant de rendre dignement les armes.


Le doute angolais s’est installé quand, à la 17ème minute, alors que l’équipe maitrisait tranquillement le match et la possession (75 %), son défenseur central Gaspar loupait un contrôle facile et laissait partir Peter Shaluille seul face aux poteaux, et qui allait tenter un lob que le gardien Neblu touchait de la main hors de sa surface. Rouge logique, et unique frayeur du match pour l’Angola qui va normalement subir pendant une dizaine de minutes, avant de sortir la tête hors de l’eau.


Et se permettre même d’ouvrir le score à la 37ème minute et à dix contre onze par sa star Gelson, sur une jolie combinaison côté droit. Sur l’action du but, l’arbitre allait revenir sur une faute initiale du namibien Haukongo déjà averti une première fois à la 14ème minute, ce qui fait rouge pour cumul de carton, et égalité parfaite des hommes sur le terrain.


Des espaces, et des Angolais cliniques dans la finition

Avec deux joueurs en moins, les espaces s’ouvrent, et on assiste alors à une sorte de football total qui voit le ballon aller très vite d’un but à l’autre, surtout après le second du même Gelson à la 41ème d’un coup de boule puissant à la tombée d’un coup de pied arrêté. Le break est fait, et quand arrive la mi-temps, on se demande même comment les namibiens pourraient revenir dans le match, tant les angolais affichent un niveau technique largement supérieur.


Pour faire simple et rapide, ils ne reviennent pas. Et pourtant, les namibiens sont valeureux et se créent beaucoup d’occasions, mais en vain : les difficultés de finition sont chroniques, et même s’ils frappent beaucoup aux cages (8 fois contre 7 pour les angolais), ils cadrent trop peu (2 tirs cadrés) pour espérer autre chose que cette défaite 3-0 après un délice de troisième but de Mabululu (ballon enroulé au poteau opposé) sur une passe décisive de ce même diable de Gelson.

Au final, les angolais tiennent leur rang et se qualifient plutôt facilement pour les quarts de finale de cette formidable Coupe d’Afrique des Nations en Côte d’Ivoire, dans un match équilibré dans le jeu, l’envie et l’abnégation (moyenne de 50 % de possession de balle pour chaque équipe), mais qui ne l’a pas été dans le talent, la finition et l’expérience.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom