S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

TourismeComment le groupe Accor veut doubler son offre hôtelière au Maroc d’ici 2030

29.01.2024 à 12 H 27 • Mis à jour le 02.02.2024 à 21 H 34 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
En préparation du Mondial 2030, le groupe hôtelier français Accor entend renforcer sa présence au Maroc, en modernisant ses hôtels comme en proposant de nouvelles offres. Premières indiscrétions

Le groupe hôtelier français Accor voit grand pour le Maroc, devant accueillir la Coupe du monde de football en 2030. D'après les premières informations disponibles, Accor s'apprête à élargir son offre au Royaume. Si pour l’heure il est question de 11 marques d’Accor présentes au Maroc sur 50 détenus par le groupe, l’objectif à l’avenir sera de les renforcer avec de nouvelles collections, mais aussi développer d’autres marques avec des partenaires investisseurs.


Parmi les nouvelles marques introduites, on cite Handwritten, qui consiste en des boutiques-hôtels de 50 chambres, ou encore Tribe. Près de 4 ou 5 hôtels seront visés, apprend-on. Un délai de deux ans a été fixé.


La priorité sera donnée pour la nouvelle marque Tribe, ensuite au développement des marques premium (Sofitel, Movenpick,etc) pour enfin investir sur les marques business dans les niches, dont la nouvelle marque Handwriten.


Quant à la marque Handwritten, elle servira à pluguer des hôtels de 50/60 chambres existants voire des riads à la plateforme d’Accor.


Selon nos sources, pour accompagner le développement de ces projets, des discussions sont en cours pour des levées de financement au Maroc et auprès de bailleurs de fonds étrangers susceptibles d'être séduits par la nouvelle Charte de l'investissement.


Pas moins de dix hôtels existants seront par ailleurs convertis, indique le management d'Accor à Paris. Certains seront modernisés, à l'instar du Movenpick de Casablanca. L'idée sera aussi de viser des villes tertiaires à attrait touristique, fait-on savoir. Dakhla et Kénitra sont dans le viseur à titre d'exemple.


Prenant en compte l'effet Coupe du monde, le groupe hôtelier français entend par ailleurs de proposer une offre allant du super économique jusqu'au super luxe. Dans ce contexte, Accor ambitionne de garder sa marque Ibis Budget qui, pour rappel, comme nous le révélions, avait été délaissée courant 2023, alors que la princesse Lalla Asmae avait racheté les hôtels ex-franchisés Ibis Budget.


Toujours à l'horizon 2030, il s'agira également de doubler la capacité litière proposée.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom