S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

SantéUnités médicales mobiles connectées: 73 364 bénéficiaires en trois mois

13.02.2024 à 19 H 34 • Mis à jour le 13.02.2024 à 20 H 34 • Temps de lecture : 4 minutes
Par
L'implémentation du programme des Unités médicales mobiles connectées Fondation Mohammed V pour la Solidarité (UMMC- FMVS) est désormais achevée. 50 de ces unités sont opérationnelles et ont permis d'élargir l'accès aux soins à des milliers de personnes dans les zones rurales. Voici le bilan à ce jour de ce projet 

Lancé en octobre 2023, le déploiement effectif du programme des Unités médicales mobiles connectées porté par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité (UMMC - FMVS) a été achevé le 30 janvier dernier, avec l’opérationnalisation des unités médicales prévues. Implémentées au niveau de de 34 provinces réparties entre neuf régions du Maroc, ces unités accueillent déjà les patients et desservent les populations des douars limitrophes des localités concernées.


Ce 13 février, la Fondation a officiellement dévoilé ce programme qui vise à lutter contre les déserts médicaux en garantissant l’accès aux soins aux populations rurales, et qui avait fait l’objet d’une convention de partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, le ministère de la Santé et de la Protection sociale et la société Mediot Technology. Cette convention, signée le 28 octobre dernier devant le roi Mohammed VI, prévoit l’implémentation, dans le cadre d’une première phase d’un an, de 50 unités pour un budget de 180 millions de dirhams (MDH). A cette occasion, un bilan des activités menées à ce jour dans le cadre de ce projet qui vient révolutionner la prise en charge médicale a été présenté.


73 364 patients pris en charge en trois mois

Dans le cadre de ce projet « d’intérêt général », l'ensemble des 50 unités médicales mobiles connectées prévues ont été implémentées au niveau des régions de L’Oriental, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra, Beni Mellal-Khénifra, Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Souss-Massa et Draa-Tafilalet. Le choix des provinces a été fait sur la base d'une analyse des données de positionnement des centres de santé au niveau provincial.


Ces UMMC-FMVS ont permis de desservir, entre les mois de novembre et janvier derniers, 73 364 patients, dont 46 219 femmes (63 %).  Selon les chiffres dévoilés par la Fondation, ces personnes ont pu bénéficier des différentes prestations médicales, avec 60 778 d’entre eux ayant bénéficié de consultations et de soins généralistes, et 5 967 d’autres ayant eu accès à des actes qui ont nécessité un recours à la télé-expertise dans les différentes spécialités disponibles.


Au total, 5 967 expertises dans différentes spécialités ont été réalisées durant cette période. Parmi celles-ci, on compte divers types de prestations, dont 60 778 consultations médicales, 4 854 dépistages du diabète, 12 298 dépistages de l’hypertension artérielle et 1012 dépistages du cancer du sein. A cela s’ajoutent également des activités de soins, des opérations de vaccination ou encore de télé-expertise. Le taux de transfert des malades qui nécessitent d’être pris en charge au niveau d’autres structures sanitaires est de 2,2 %.


Des équipements biomédicaux de dernière génération

Conçue sous forme de modules intégrés, chaque UMMC-FMVS comprend un bloc médical spécialement aménagé et équipé, un espace d'accueil ainsi que des zones d'attente et de repos. L’objectif étant d’assurer un accueil dans les meilleures conditions possibles aux populations des localités ciblées, avec un accès aux UMMC- FMVS est libre et ouvert du lundi au vendredi, de 9h00 à 18h00.


Le bloc médical est composé de deux box polyvalents de consultations et de soins, dotés des instruments médicaux de base, du mobilier médical, de système de connectivité et d'une gamme complète d'équipements biomédicaux de dernière génération (appareil d'examens connectés, caméra panoramique de télé-expertise, application médicale Visiostation et écrans tactiles) qui servent d'outils de travail pour les consultations à distance.


Le fonctionnement est assuré par une équipe dédiée (un médecin généraliste, deux infirmiers (ères) et une ressource administrative) qui est affectée localement pour toute la période d'activité d'une UMMC-FMVS. Selon la convention relative au programme, ce sont quelque vingt médecins spécialistes pour le plateau central de télémédecine, cinquante médecins généralistes, 100 infirmiers et 100 assistants qui sont mobilisés dans les différentes provinces. L'équipe prend en charge les consultations de médecine générale en présentiel (examens, diagnostics, prescriptions et remise de médicaments), la télé-expertise à distance, les actes de soins ambulatoires (petites chirurgies, nébulisation...) et le suivi des programmes de santé publique (santé materno-infantile, vaccination, dépistage du cancer du sein et du col de l'utérus, du diabète et de l'hypertension artérielle).


Pour ce qui est de la télé-expertise, le recours à celle-ci est du ressort du médecin généraliste qui, lorsqu'un cas nécessite un avis ou de l'assistance pour les examens, fait appel à un médecin spécialiste qui opère depuis un plateau central de télémédecine, relié à l'ensemble des UMMC-FMVS. La plateforme Visio-station permet alors d'établir un contact en direct avec l'expert selon la spécialité requise (gynécologie-obstétrique, pédiatrie, endocrinologie, dermatologie, ORL, cardiologie, pneumologie et néphrologie), de conduire les examens et d'analyser toute situation grâce aux flux vidéo provenant des unités et des images transmises par le matériel connecté.  Le médecin généraliste qui suit les instructions à distance, constitue dès lors le prolongement physique de l'intervention du spécialiste.


Le cas échéant, les patients qui ont besoin d’être hospitalisés ou pris en charge au niveau des structures de santé pour bénéficier d’interventions plus avancées y sont transférés. A ce stade, les UMMC-FMVS coordonnent avec les services du ministère de la Santé, ainsi qu’avec les autorités locales pour assurer le transport de ces personnes.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom