Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Musique

Essaouira: Une soirée pour célébrer l’inscription de la culture Gnaoua au patrimoine de l’UNESCO

19.11.2021 à 10 H 38 • Mis à jour le 19.11.2021 à 10 H 44
Par
L'inscription en 2019 de la culture Gnaoua au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO n'avait pas pu être célébrée, crise sanitaire oblige. Pour y remédier, l'association Yerma Gnaoua, en partenariat avec la SNRT, organise un concert qui sera retransmis sur la chaine nationale Al Oula

La Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) et Yerma Gnaoua co-produisent une soirée musicale et télévisuelle pour célébrer les Gnaoua et l’inscription de cet art ancestral au patrimoine culturel et immatériel de l’UNESCO en décembre 2019 : « C’est un événement que nous aurions souhaité célébrer au lendemain de son annonce mais la crise de la Covid-19 ne nous en a pas donné la possibilité », détaille le communiqué publié par Yerma Gnaoua, association chargée de la promotion et de la diffusion du patrimoine gnaoui.


La soirée, qui sera diffusée en décembre prochain sur la chaine de télévision nationale Al Oula, prendra la forme d’un événement musical de deux heures et promet d’accueillir 115 artistes au total : les maâlems et leurs guembris, les mqadmat ou maîtresses de cérémonie, les kouyous et leurs crotales, les porte-drapeaux et leurs couleurs et enfin les mbakhrat et leurs encens.


L’événement se déroulera dans la vieille cité d’Essaouira, place El Manzeh. L’émission filmera cette veillée en quatre temps (Al Adda, Oulad Bambara, Nougcha et Leftouh) de rythmes et de transe où se mêlent des pratiques africaines ancestrales, des influences arabo-musulmanes et des manifestations culturelles berbères autochtones : « Il s’agit non seulement d’offrir à tous et à toutes un grand moment de divertissement, mais de mettre en valeur toute la richesse et la magnificence de cette culture, sous la forme d’une lila dans la plus pure tradition », explique l’association.


Composante majeure de la culture marocaine

En parallèle à cette soirée, une série d’événements viendra animer la médina d’Essaouira le 20 novembre 2021, sous le thème de la reconnaissance et du recueillement. L’association Yerma Gnaoua organisera notamment une soirée hommage aux maâlems disparus au cours de l’année, dans la coutume du Festival Gnaoua, mais également une soirée de reconnaissance, avec des lilas qui fêteront les grands maâlems détenteurs de la tradition et la perpétuant auprès des jeunes générations.


Reconnu comme une composante majeure de la culture marocaine, la musique gnaoua est célébrée en grande pompe depuis 1997, date de la création du Festival Gnaouas et Musiques du monde, qui se tient tous les étés dans la ville d’Essaouira, et rassemble en moyenne 300 000 festivaliers chaque année. Les éditions 2020 et 2021 avaient été annulées pour cause de pandémie.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture