S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Datadesk

Aides sociales directes: versées à partir de ce jeudi, ce qu’il y a à retenir

28.12.2023 à 17 H 01 • Mis à jour le 29.12.2023 à 01 H 16 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Les premières tranches des aides sociales directes seront versées dès demain jeudi au profit des premières familles éligibles ayant soumis leurs demandes avant le 10 décembre. En plus de celles s’étant inscrites après cette date, et qui recevront aussi leurs premiers paiements fin décembre. D’autres ménages ciblés devraient aussi percevoir ces aides dans les mois à venir. Voici ce qu’il faut savoir sur ce processus
Aides Sociales Directes, un guide pratique

60% des ménages vulnérables non couverts actuellement par les régimes de sécurité sociale
Qui peut en bénéficier ?
Marocains résidant au Maroc
Inscrits au RNP et au RSU
Indice socio-économique < 9,74

Deux catégories de familles ciblées
Avec des enfants de moins de 21 ans
Sans enfants ou ayant des enfants de plus de 21 ans

Types et montants des aides
1- Allocations mensuelles
Enfants de 0 à 5 ans et de 6 à 21 ans scolarisés
2023
200 DH /enfant
2025
250 DH /enfant
2026
300 DH /enfant
36 DH/ enfant du 4ème au 6ème enfant

Enfants 6 ans à 21 ans non scolarisés
2023
150 DH /enfant
2025
175 DH /enfant
2026
200 DH /enfant
24 DH/enfant du 4ème au 6ème enfant

Veuves avec enfants
2023
350 DH /enfant
2025
375 DH /enfant
2026
400 DH /enfant
36 DH du 4ème au 6ème enfant
(Une aide supplémentaire de 100 DH au profit des enfants en situation de handicap)

2- Allocations naissance
première naissance
2000 DH
deuxième naissance
1000 DH

3- Aide forfaitaire
500 DH/mois pour les familles sans enfants ou ayant des enfants de 21 ans et plus

Inscription sur : www.asd.ma

Environ deux millions de familles, soit 3,5 millions de Marocains remplissant les conditions pour bénéficier de l’aide sociale directe et ayant déposé leur demande avant le 10 décembre percevront la première tranche de cette aide dès ce jeudi 28 décembre, comme annoncé lundi par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch.


Le montant de ces aides varie selon la composition et la situation de chaque ménage et pourrait atteindre jusqu’à 1 000 dirhams par mois. Le montant minimale à percevoir étant de 500 dirhams (DH), ces aides devraient constituer un « bouclier social » pour environ 60 % des ménages vulnérables non couverts actuellement par les régimes de sécurité sociale.  Ces subventions permettront de soutenir, d’une part, les familles qui ont des enfants, et ce depuis leur naissance jusqu'à l'âge de 21 ans, afin de subvenir à leurs besoins, notamment en matière de soins médicaux et de scolarisation, mais aussi les familles qui n'ont pas d'enfant, ou dont l'âge est supérieur à 21 ans, et qui se trouvent en situation de pauvreté ou de précarité.


Dans ce cadre, trois types d’aides peuvent être allouées. Le premier consiste en un soutien social direct aux familles avec enfants, par le biais d’allocations mensuelles relatives à la protection contre les risques liés à l’enfance. Fixé actuellement à 200 DH, le montant continuera à augmenter pour atteindre 300 DH en 2026. Les familles ayant des enfants en âge de scolarité continueront à percevoir cette allocation jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge de 21 ans, tandis que les familles ayant des enfants non scolarisés perçoivent des allocations plus réduites de 150 DH par enfant. Ce montant augmentera à 200 DH en 2026.  Une aide supplémentaire de 100 DH par mois sera versée aux familles ayant un enfant souffrant d’un handicap.


Ces allocations sont aussi destinées aux femmes veuves ayant des enfants. L'État continuera d'octroyer 350 DH par mois pour chaque enfant jusqu'à fin 2024, puis 375 DH par mois pour chaque enfant en 2025, pour atteindre 400 dirhams par mois pour chaque enfant à partir de 2026. Le montant de ces allocations est limité à 36 DH à partir du quatrième enfant.


Le deuxième type des aides sont les allocations à la naissance, accordées en une seule fois à chaque famille éligible, à l'occasion des deux premières naissances, indépendamment du nombre de nouveau-nés à chaque naissance. La famille bénéficie de 2 000 DH pour la première naissance et de 1 000 DH pour la deuxième.


Quant au troisième type d’aides, il s’agit d’une aide forfaitaire attribuée aux familles sans enfants ou ayant des enfants de 21 ans et plus, qui recevront de 500 DH par mois.


Pour bénéficier de ces aides, le gouvernement a fixé des critères bien défini. Tout d’abord, ces aides sont réservées au Marocains résidant au Maroc. Les ménages en question doivent aussi être inscrits au Registre social unifié (RSU) et avoir un indice socio-économique inférieur au seuil d’éligibilité, fixé à 9,743001. Cet indice est calculé sur la base de la situation et des conditions du ménage et détermine l’éligibilité ou non à l’aide sociale directe. Les demandes pour bénéficier de ces aides sont reçues via la plateforme électronique dédiée à cela (asd.ma) qui a été mise en ligne le 2 décembre. Ce portail a déjà reçu près de 2 millions de demandes.


Lire aussi : Aides sociales directes : 2 millions de ménages bénéficiaires dès cette fin décembre

datadesk - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Datadesk