Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En clair

n°529.Affaire Raissouni: «Nous ne pouvons plus accepter de vivre en marge de l’Histoire»

29.09.2019 à 21 H 57 • Mis à jour le 29.09.2019 à 22 H 02
Par
Hajar Raissouni, emprisonnée pour avortement illégal et relations sexuelles hors mariage, pourrait être fixée sur son sort ce lundi 30 septembre. Pour Othmane Boumaalif, président de l’association politique Anfass qui milite pour la légalisation de l’avortement, elle est « en passe de devenir un symbole d'une lutte qu’elle n’a pas forcément choisie, celle pour l’émancipation ad integrum de la femme marocaine »
Réservé aux abonnés Il vous reste 98% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

Par La rédaction
En partenariat avec Mediapart
Le Desk En clair