Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En clair

n°498.Prisonniers politiques: Bouayach s’enlise dans une querelle de chapelle pour légitimer son déni

01.08.2019 à 19 H 33 • Mis à jour le 01.08.2019 à 19 H 46
Par
Hors de question pour la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) de reconnaître le statut de prisonnier politique aux détenus du Hirak du Rif et de ceux de Jerada. Dans une note laborieuse transmise à la presse, elle défend sans convaincre le concept de prévalence de la violence sur celui des motivations politiques pour justifier de leur incarcération
Réservé aux abonnés Il vous reste 95% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

Par Soufiane Sbiti @sbiti_
Le Desk En clair