logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Marrakech
Artcurial organise trois ventes aux enchères à La Mamounia

17.12.2020 à 16 H 50 • Mis à jour le 17.12.2020 à 16 H 50 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Le 30 décembre prochain Artcurial nous convie à trois ventes aux enchères à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, en duplex avec Paris. La première vente sera sous le thème Majorelle et ses contemporains, la deuxième honorera l’Art moderne et contemporain marocain et international, tandis que la troisième célèbrera l’Art contemporain africain. En 2019, la maison a totalisé 203,1 millions d’euros en volume de ventes entre ses trois lieux de ventes à Marrakech, Paris et Monaco.


Au chapitre Majorelle et ses contemporains, la maison présentera plusieurs tableaux majeurs, notamment une huile rare d’Etienne Dinet. En décembre 2019, pour une œuvre du même artiste, la maison Artcurial décrochait l’enchère la plus importante jamais enregistrée au Maroc adjugée 13.2 MDH (1,2 M €). Aussi, onze œuvres d’Alexandre Roubtzoff, peintre franco-russe, passeront aux enchères pour la première fois. Clou du spectacle, sept œuvres de Jacques Majorelle, parmi elles une très belle « Entrée des souks », cliché incontournable de la ville ocre.


Au volet Art Moderne et Contemporain Marocain et International, Artcurial rendra hommage à l’artiste disparu le 28 octobre dernier, Mohamed Melehi, pionnier de l’art contemporain marocain. Seront alors présentées quatre œuvres de l’artiste, parmi elle l’iconique « Flamme », flamboyante sculpture en métal, estimée entre 700 000 et 1 MDH. Également au rendez-vous, une sélection d’œuvres des mythiques Chaïbia Talal, Jilali Gharbaoui, Mohamed Kacimi, Fouad Bellamine et tant d’autres.


Célébrant les talents de la scène émergente africaine, la troisième vente présentera des œuvres notamment du marocain Mohamed Saïd Chair, du sud-africain Bambo José Sibiya, ou encore de l’Ougandais Joseph Ntensibe. « Depuis une dizaine d’années, l’art contemporain africain a le vent en poupe. Exit les codes et l’esthétique de l’art tribal, les jeunes artistes africains se revendiquent citoyens du monde », explique Christophe Person, nouveau directeur de l’Art Contemporain Africain d’Artcurial.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu