logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Justice
Belgique: placé en centre fermé, l’imam Hassan Iquioussen bientôt expulsé vers le Maroc

16.11.2022 à 12 H 39 • Mis à jour le 16.11.2022 à 15 H 09 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

L’imam Hassan Iquioussen a été en placé en centre fermé en vue d’un éloignement du territoire belge, avant son expulsion vers le Maroc, a annoncé ce mercredi la secrétaire d’État belge à l’Asile et la Migration.


« L’homme a perdu son droit de séjour en France et devait retourner dans son pays d’origine, le Maroc. Il a donc été placé dans un centre de retour fermé en vue de son éloignement du territoire », a indiqué la secrétaire d’Etat, Nicole de Moor, dans un communiqué.


Comme nous le rapportions ce mardi, une Cour d’appel belge a rejeté une seconde fois de remettre l’imam à la France en vertu d’un mandat d’arrêt européen.


L’arrêté lui reproche « un discours prosélyte émaillé de propos incitant à la haine et à la discrimination et porteur d’une vision de l’islam contraire aux valeurs de la République », fait-on savoir.


« Je ne manquerai pas de suivre attentivement cette affaire avec mes services. Nous ne pouvons pas tolérer qu’un extrémiste qui n’a aucun droit de séjour puisse se promener sur notre territoire. Toute personne qui n’a pas le droit d’être ici doit être renvoyée. Nous restons en contact avec la France pour permettre son éloignement », précise la secrétaire d'Etat


Rappelons que le Maroc avait émis, fin août dernier, un laissez-passer consulaire pour accueillir le prédicateur sur le territoire, avant de le suspendre.


Une fois la décision officialisée pour le faire quitter le territoire français, l'imam avait décidé de s'expulser lui-même, en se rendant en Belgique. Ensuite, la France a émis un mandat d'arrêt international à son encontre. Arrêté fin septembre en Belgique, l'imam avait contesté le mandat d'arrêt émis contre lui par la France, devant la justice belge.


L'imam Hassan Iquioussen avait ensuite quitté, le 7 novembre, la maison d'arrêt de Tournai, en Belgique, et a été placé sous surveillance électronique,

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu