logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Trafic
Ceuta: le baron de la drogue Tarek « le Hollandais » arrêté

15.08.2022 à 10 H 56 • Mis à jour le 15.08.2022 à 10 H 57 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Les agents du Service maritime de la Garde civile espagnole ont intercepté, mardi dernier près des côtes de Ceuta, un bateau de type Phantomimmatriculé au Maroc, alors qu’il transportait 17 ballots de haschisch de 560 kilogrammes, apprend-on de la presse espagnole.


Les deux occupants du bateau, connus sous le nom de Kubala et Paquirri, ont été arrêtés et placés en détention provisoire à la prison de Fuerte Mendizabal, à Ceuta.


Au moment où le bateau quittait la ville de M’diq, les autorités espagnoles ont ouvert une enquête et effectué dès lors une première arrestation du supposé propriétaire du bateau, baron de la drogue et connu sous le nom de Tarek « le Hollandais ».


Ce dernier a assuré avoir vendu le bateau à Kubala, un trafiquant de drogue recherché, mais aucun acte ne prouve la transaction. C’est une pratique « courante chez les trafiquants de drogue », ont assuré des sources marocaines à la presse espagnole.


Après son arrestation, Tarek « le Hollandais » a été présenté au juge qui a ordonné son placement en détention provisoire pour un présumé délit de trafic de drogue, fait-on savoir. Le bateau était encore à son nom quand il quittait M’diq, chargé de drogue, précise la même source.


Le bateau est entré dans les eaux espagnoles après une course-poursuite avec la Marine royale marocaine, à qui Tarek « le Hollandais » a réussi à échapper. Toutefois, cinq ballots de haschisch ont été jetés à l'eau.


Les autorités marocaines poursuivent actuellement l’enquête. Tarek « le Hollandais », baron du trafic de drogue dans la région de Tétouan, est considéré comme le « parrain » de Kubala au Maroc. Il pourrait même avoir une certaine influence parmi des agents de l’administration de la police. Il a d'ailleurs réussi à sortir d’affaire Kubala, accusé en décembre 2018 du trafic de plus d’une tonne de cocaïne, fait-on savoir.


Le procureur a donné des instructions pour rouvrir l’enquête sur cette dernière affaire dans laquelle Kubala serait impliqué, conclut la source.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu