Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Conseil
Chaînes de valeur du Maroc avec les pays africains: la CGEM commande une étude

06.12.2021 à 11 H 16 • Mis à jour le 06.12.2021 à 11 H 16
Par
CGEM

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a annoncé ce lundi être à la recherche d’un cabinet devant prendre en charge une étude sur les complémentarités des chaînes de valeur du Maroc avec les pays africains. La CGEM précise avoir reçu de la Banque africaine de développement (BAD) un don pour le financement des coûts du Projet d’appui à la CGEM.


Le patronat précise avoir « l’intention d’utiliser une partie des sommes accordées au titre de ce don pour financer le contrat relatif à la réalisation d’une étude sur les complémentarités des chaînes de valeur du Maroc avec les pays africains, sur les moyens de cerner ces complémentarités et sur les secteurs intégrés dans ces chaînes de valeur pouvant augmenter les investissements et faire croître les échanges commerciaux ».


« Les services prévus au titre du contrat comprennent une analyse des pays africains et des secteurs d’activités de complémentarités industrielles régionales pour un renforcement du taux d’intégration du Made in Africa. Un diagnostic élaboré au regard du positionnement du Maroc entre l’espace euro-méditerranéen et le chaînage africain. La durée approximative de l’étude est de 2 mois à compter de la notification. Les résultats de l’étude feront l’objet d’une présentation à l’occasion d’un Forum Africain pour l’intégration régionale par le secteur privé. Le budget estimatif de l’étude est précisé sur les termes de références », ajoute l’avis à manifestation d’intérêt diffusé ce 6 décembre.


« La CGEM invite les cabinets à présenter leur dossier de candidature en vue de fournir les services décrits ci-dessus. Les cabinets manifestant leur intérêt doivent produire les informations sur leurs capacités et expérience démontrant qu’ils sont qualifiés pour les prestations (documentation, références de prestations similaires, expériences dans des missions comparables, personnel qualifié, etc..) », peut-on lire, soulignant que « les critères d’éligibilité, l’établissement de la liste restreinte et la procédure de sélection seront conformes au cadre de passation de marchés pour les opérations financées par le Groupe de la Banque Africaine de Développement, qui sont disponibles sur le site web de la Banque à l’adresse : http://www.afdb.org et suivant les dispositions énoncées dans l’accord de financement. L’intérêt manifesté par un cabinet de consultants n’implique aucune obligation de la part du donataire de le retenir sur la liste restreinte ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu