Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Environnement
Conseil de la ville de Rabat: une convention pour la dépollution de l’Oued Bouregreg adoptée

05.07.2021 à 15 H 12 • Mis à jour le 05.07.2021 à 15 H 12
Par et

La session ordinaire de juillet du Conseil de la région de Rabat-Salé-Kénitra a approuvé, lundi à Rabat, une vingtaine de conventions totalisant des investissements de 869,3 millions de dirhams (MDH), avec une contribution du Conseil à hauteur de 203,28 MDH, touchant aux secteurs social, économique, environnemental, d’infrastructures, de santé et d’éducation.


À cette occasion, le Conseil a adopté une convention de partenariat et de financement pour la dépollution de l’Oued Bouregreg, la convention relative à la réalisation du projet de protection de la ville de Skhirat contre les inondations ou encore la convention de partenariat pour la réutilisation des eaux usées épurées pour l’arrosage des espaces verts au niveau des communes de Salé, Témara, Harhoura et Skhirat.


En mars dernier, le déversement de lixiviat, provenant de la décharge d’Oum Azza, dans l’oued Bouregreg avait crée la polémique. De larges taches brunes apparaissaient flotter sur la surface du fleuve séparant la capitale de Salé, sa ville jumelle.


Par ailleurs, le Conseil de la ville de Rabat a adopté d’autres conventions : L’une des plus importantes étant celle portant sur les accords entérinés concerne un partenariat avec le ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), en vue de la création d’un centre régional d’emploi et de développement des compétences et d’un centre pluridisciplinaire à Kénitra, en plus d’une annexe à deux conventions de partenariat avec l’ANAPEC axées sur la promotion de l’emploi dans la région


Sur le registre de la coopération internationale, le Conseil a approuvé une convention de partenariat avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) pour l’insertion professionnelle des jeunes de la région de Nouakchott pour une enveloppe budgétaire de près de 2 MDH, et une autre avec l’Université Al Akhawayn pour la mise en place d’un master au profit de responsables administratifs des régions africaines partenaires.


Au cours de la dernière session de ce mandat, le président du Conseil de la région Abdessamad Sekkal s’est félicité des efforts consentis dans la mise en œuvre du programme de développement régional, doté de 47 milliards de dirhams (MMDH), dont le taux d’exécution a atteint 81 %.


Il a fait savoir que 1.229 projets ont été programmés au niveau des 114 communes relevant de la région de Rabat-Salé-Kénitra, auxquels le conseil a mobilisé des crédits de 4,2 MMDH, sachant que 533 chantiers ont été réalisés, 503 sont en cours de réalisation et 173 en phase d’étude.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk En continu