Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Palestine
Eurovision 2019: le groupe islandais Hatari défie Israël en direct

19.05.2019 à 02 H 39 • Mis à jour le 19.05.2019 à 02 H 39
Par La rédaction

C’était prévisible. Le groupe de rock punk islandais Hatari qui se définit comme anti-capitaliste, avait annoncé la couleur avant même sa venue en Israël pour participer au concours de l’Eurovision 2019 : apporter coûte que coûte son soutien à la cause palestinienne durant la cérémonie de la 64e édition du concours international de la chanson qui se tenait samedi soir au Convention Center de Tel-Aviv en Israël.


Immédiatement après l’attribution de leur note par les téléspectateurs, ils ont brandi face aux caméras des écharpes aux couleurs palestiniennes. L’organisation avait tenté au préalable de les leur retirer sans succès.



Foncièrement opposés à la politique de l’Etat hébreu, les chanteurs avaient déjà défié, il y a quelques semaines, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, en l’invitant à un match de lutte islandaise.


Durant leur séjour, ils ont visité la ville d’Hébron en Cisjordanie, et avaient été averti par la direction du Concours Eurovision, que « la limite de tolérance de l’Union Européenne de Radio Télévision (qui chapeaute l’Eurovision, NDLR) avait été atteinte ».


L’Islande pourrait écoper d’un blâme officiel, voire une disqualification automatique pour la prochaine édition prévue aux Pays-Bas.


Déjà en 2016, la représentante arménienne avait brandi un drapeau du Haut-Karabagh, un territoire azéri que son pays revendique et avait reçu un avertissement.


A noter aussi que, pendant la prestation de Madonna lors de la finale du Concours 2019, deux danseurs ont brièvement affiché un drapeau israélien et palestinien, ce qui avait provoqué l’ire de certains médias israéliens.

Par La rédaction
Le Desk En continu