S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Chantiers navals
Face à la pression européenne, la Russie choisit Casablanca pour réparer ses navires de pêche

24.10.2022 à 14 H 04 • Mis à jour le 25.10.2022 à 00 H 42 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Le chef du bureau de représentation de l'Agence fédérale russe des pêche (Rosrybolovstvo) au Maroc, Mikhail Tarasov a annoncé, jeudi dernier, que les navires de pêche russes seront réparés dans le port de la ville marocaine de Casablanca au lieu du port de Las Palmas, apprend-on de l’agence de presse russe TASS.

 

« Dans le cadre de l'ouverture imminente d'un nouveau chantier naval dans le port de Casablanca, les réparations d’un groupe de navires de pêche russes opérant dans l'Atlantique centre-est seront également effectuées par des entreprises marocaines », a expliqué Tarasov.


Concernant ce nouveau chantier naval, comme nous le rapportions précédemment, le Français Naval Group est le seul en lice pour décrocher la concession.

 

Compte tenu de la décision de l’Union européenne de fermer ses ports aux navires russes, il est prévu de transférer la base de réparation à Casablanca.

 

« Nous parlons de centaines de millions d'euros, qui seront versés aux chantiers navals  locaux, ainsi que des centaines d'emplois pour les Marocains. Nous espérons ouvrir un nouveau chantier naval en 2023 », précise Tarasov.


Dans ce sens, « à l'avenir, il est possible d'impliquer des entreprises spécialisées russes dans la mise en œuvre des travaux de réparation dans le port de Casablanca », poursuit-il.

 

Ainsi,  « les installations de réparation de navires à Casablanca peuvent être pleinement en concurrence avec les chantiers navals canariens ».

 

Le Maroc est le principal partenaire de la Russie parmi les pays africains en matière de coopération dans le secteur de la pêche. Rappelons qu’en novembre 2020, le Maroc et la Russie ont signé un nouvel accord d’une durée de quatre ans, pour une coopération en matière de pêches maritimes, qui vient remplacer celui de 2016, expiré en mars 2020.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu