Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Afghanistan
Le président Ghani et son rival Abdullah signent un accord de partage du pouvoir

17.05.2020 à 17 H 40 • Mis à jour le 17.05.2020 à 17 H 40
Par et

Le président afghan Ashraf Ghani et son rival, Abdullah Abdullah, ont signé dimanche un accord de partage du pouvoir, après des mois de crise politique.


L’accord prévoit qu’Abdullah prenne la tête des pourparlers et d’une commission de réconciliation nationale. Le président Ghani a estimé qu’il s’agissait là d’un « jour historique » pour son pays. « Dans les jours qui viennent, j’espère qu’avec l’unité et la coopération nous parviendrons d’abord à obtenir un cessez-le-feu » (avec les talibans) « puis à une paix durable », a-t-il dit, en s’adressant à Abdullah lors de la cérémonie de signature.


L’Afghanistan connaît une recrudescence des violences, en particulier avec l’attaque d’une maternité à Kaboul la semaine dernière qui a fait 24 morts dont des nouveau-nés, malgré la signature fin février d’un accord entre les talibans et les Etats-Unis prévoyant le départ de toutes les troupes étrangères du pays d’ici mi-2021. Le pays affronte en outre une propagation rapide du Covid-19.


Selon Fraidoon Khawzoon, porte-parole de Abdullah, l’accord prévoit que celui-ci obtienne la moitié du cabinet et des postes de gouverneurs provinciaux.


Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a salué cette initiative « je salue la décision prise par les dirigeants politiques afghans de résoudre leurs différends et de former un gouvernement inclusif », a-t-il déclaré.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk En continu