logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Guerre en Ukraine
Brahim Saadoun a été enrôlé « de sa propre volonté » par Kiev, indique Rabat

14.06.2022 à 00 H 06 • Mis à jour le 14.06.2022 à 00 H 43
Par

Dans un communiqué publié ce dimanche, le Maroc a pour la première fois réagi à la condamnation à mort, le 9 juin dernier, du Marocain Brahim Saadoun, enrôlé dans l’armée ukrainienne, après sa capture par les forces pro-russes dans le Donbas.


Il avait été jugé aux côtés de deux autres captifs de nationalité britannique par la Cour suprême de la République populaire de Donetsk (RPD), entité sécessionniste à l’Ukraine, soutenue par Moscou.


La communication émanant de l’ambassade du Maroc à Kiev, relayée par l’agence de presse MAP, affirme que Saadoun « a été enrôlé dans l’armée ukrainienne de sa propre volonté » faisant état de ses propres déclarations, et se trouve actuellement « emprisonné par une entité qui n’est reconnue ni par les Nations Unies, ni par le Maroc ». 


La diplomatie marocaine précise que Brahim Saadoun a été «  capturé portant l’uniforme de l’armée de l’Etat d’Ukraine, en tant que membre d’une unité de la marine ukrainienne », ajoutant qu’il a même indiqué disposer de la nationalité ukrainienne, « information qui a été, par ailleurs, confirmée par son père », a fait savoir l’ambassade.


Le Marocain est ainsi désigné par Rabat comme étant recruté au sein de l’armée de Kiev, et non comme un mercenaire comme ont avancé ses geôliers lors de son procès. Aucune information n’a cependant filtré sur les intentions du royaume à porter ou non assistance à son ressortissant, considéré ainsi comme un soldat naturalisé et régulier des forces armées ukrainiennes.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu