Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Science
Observatoire de l’Oukaimeden: des chercheurs marocains participent à une découverte

27.01.2021 à 09 H 54 • Mis à jour le 27.01.2021 à 09 H 55
Par

Des chercheurs marocains du Laboratoire de Physique des Hautes Energies et Astrophysique (LPHEA) et de l’Observatoire de l’Oukaimeden relevant de l’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech ont participé à une nouvelle découverte astronomique ayant fait l’objet d’une publication dans la revue internationale « Planetary Science Journal », indique une dépêche de l’agence de presse MAP.


Co-publiée conjointement entre les chercheurs de l’Observatoire d’Astronomie de l’Oukaimeden et des chercheurs de la NASA, cette étude a montré que les 7 planètes rocheuses de TRAPPIST-1, dont l’existence avait été révélée en février 2017 dans une publication dans la revue de renommée internationale « Nature », ont des densités remarquablement similaires, indique un communiqué de l’UCA, cité par la MAP.


D’après la nouvelle étude, publiée le 22 janvier, cette découverte pourrait signifier que les planètes continennent tous à peu près le même rapport de matériaux censés composer la plupart des planètes rocheuses, à l’image du fer, l’oxygène, le magnésieum et le silicium. Si tel est le cas, la composition des planètes TRAPPIST-1 est sensiblement différente de celle de la Terre : elles sont environ 8 % moins denses qu’elles ne le seraient si elles avaient la même composition que notre planète d’origine, affirme la même source. Sur la base de cette conclusion, les chercheurs ont émis l’hypothèse que le mélange d’ingrédients en vrac pourrait donner aux planètes TRAPPIST-1 cette densité spécifique.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu