S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Energie
Predator Oil & Gas prévoit le forage du puits MOU-5 à Guercif dès avril prochain

05.02.2024 à 12 H 20 • Mis à jour le 05.02.2024 à 12 H 20 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

Les opérations de Predator Oil &  Gas continuent à progresser sur le site de Guercif. La pétrolière et gazière basée à Jersey qui se concentre sur le Maroc et Trinité, a annoncé ce 5 février, qu’elle s’apprête à lancer les opérations de forage du puits MOU-5 sur le même site entre le 1er avril et le 31 mai 2024.


A cet effet, Predator Oil &  Gas a signé une prolongation du contrat de forage de la société pour 2022 pour l'utilisation de la plate-forme Star Valley 101 qui est actuellement disponible au Maroc. Cette prolongation facilitera, sous réserve des approbations réglementaires, le forage du puits MOU-5 afin d'évaluer la fermeture structurale jurassique de 177 km² à un emplacement crête, dont la limite a été pénétrée lors du forage de MOU-4 en 2023, explique la compagnie.


Predator Oil &  Gas compte aussi bénéficier des services des puits sur place qui resteront disponibles après l'achèvement du programme de tests sans plate-forme, actuellement en cours, réduisant ainsi les coûts de mobilisation pour l'équipement et les services de puits. Par conséquent, les opérations de forage du MOU-5 seront entièrement financées par la trésorerie actuellement non engagée et discrétionnaire figurant au bilan de la société.


« Nous sommes ravis d'avoir conclu la prolongation de notre contrat de forage pour 2022 car cela nous offre l'occasion idéale d'accélérer le forage rentable et entièrement financé d'une grande structure jurassique adjacente à notre zone d'intérêt pour les tests de puits sans plate-forme. Un programme réussi de forage, de tests, d'évaluation et de développement de MOU-5 pourrait potentiellement ouvrir des opportunités pour exploiter notre proximité terrestre avec le Gazoduc Maghreb-Europe, situé à moins de 10 kilomètres du site de forage de MOU-5  », a déclaré Paul Griffiths, président exécutif de Predator.


Pour rappel, la société avait déclaré le lancement la phase 1 des tests de puits sans plate-forme Guercif en janvier dernier, la phase 2 utilisant la plate-forme Sandjet étant prévue d'ici mars. Jusqu'ici Predator faisait face à des contraintes liées à des autorisations administratives.


Début août, l'entreprise a annoncé son intention de lever 9 millions de dollars, grâce à une émission d'actions, afin de compléter son programme d'essais dans plusieurs puits, dans le cadre de l'accord sur le pétrole de Guercif.


En juin dernier, Predator avait revu à la hausse le potentiel de gaz de son site dans la même région, alors que les opérations de forage et d'exploration au niveau du puits MOU-3 dans le bassin de Guercif avaient été achevées avec succès


Par ailleurs, suite à un cycle de négociations, l'entreprise a annoncé avoir signé un accord de négociation exclusive de 12 mois avec Afriquia Gaz pour un accord de vente de gaz et de collaboration juridiquement contraignant. La société a indiqué que dans le cadre de cet accord, Predator vendrait du gaz naturel comprimé provenant de sa licence de Guercif.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu