Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Sexe contre bonnes notes
Prison ferme pour l’enseignant harceleur de l’Université de Settat

13.01.2022 à 11 H 42 • Mis à jour le 13.01.2022 à 11 H 44
Par et

Un professeur en sciences économiques à l’université Hassan Ier de Settat a été condamné à deux ans de prison ferme, rapporte l’AFP. Il était poursuivi pour « attentat à la pudeur avec violence » pour avoir fait du chantage sexuel à ses étudiantes en échange de bonnes notes. D’où le nom « sexe contre bonnes notes » pour qualifier le scandale ayant aussi touché d’autres établissements d’enseignement supérieur. Il s’agit du premier jugement prononcé dans le cadre de cette affaire.


Ce n’est pas un cas isolé. Quatre autres professeurs se retrouvent dans la même situation. Ils doivent comparaître ce jeudi, faisant face à de lourdes charges : « incitation à la débauche », « discrimination de genre » et « violence contre des femmes ».


En raison du scandale, le doyen de la faculté de droit et d’économie de Settat avait démissionné fin novembre.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk En continu