S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Relogement: une réunion de la commission interministérielle prévue ce lundi

18.09.2023 à 10 H 37 • Mis à jour le 18.09.2023 à 10 H 38 • Temps de lecture : 1 minutes
Par La rédaction

La commission interministérielle chargée du déploiement d'urgence de réhabilitation et d'aide à la reconstruction des logements détruits dans les zones sinistrées, devrait se réunir ce lundi, apprend-on.


Pour rappel, la précédente réunion avait laissé place à une réunion de travail présidée par le roi Mohammed VI, durant laquelle les grandes lignes du programme de relogement avaient été présentées. Il sera ainsi question, dans un premier temps, d'aides financières à verser pendant une année, totalisant un montant de 30 000 dirhams.


Portant sur 50 000 logements, l'aide prendra également la forme d'une aide financière directe de 140 000 dirhams pour les logements totalement effondrés, et de 80 000 dirhams pour ceux nécessitant une réhabilitation.


Présent à Marrakech et à la province d'Al Haouz, la ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Habitant, Fatima Zahra El Mansouri, étant également président de la commune de Marrakech, avait détaillé les critères d'éligibilité à ces aides.


Elle a précisé que l'aide d'urgence de 30 000 dirhams serait versée aux ménages concernés sur une période de 12 mois, soit 2 500 dirhams par mois à compter de la fin du mois de septembre. Cette aide, destinée aux ménages dont les habitations sont menacées de ruine, vise à permettre aux familles concernées de louer des appartements en attendant la réhabilitation de leurs habitations.


Mansouri a précisé que près de 50 commissions d'experts visitent actuellement les quartiers sinistrés afin d'évaluer les pertes et de rédiger des rapports sur l'état des logements. C'est sur la base de ces rapports que les listes des ménages éligibles seront établies.


Un autre critère d'éligibilité important est le certificat de résidence. Selon la mairesse de la ville ocre, les bénéficiaires de ce programme de relogement et de réhabilitation des habitations doivent avoir résidé dans leurs habitations et disposer d'un certificat de résidence délivré par les agents du ministère de l'Intérieur. Cela constitue donc une condition essentielle pour bénéficier du soutien de l'État.


De plus, ce programme profitera aux résidents, qu'ils soient propriétaires, locataires ou en situation hypothécaire, à condition de détenir un certificat de résidence, a précisé la ministre.

live-content - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @soufianesbiti
Le Desk Newsroom