S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Séisme: l’Algérie monte une mascarade médiatique pour presser le Maroc

11.09.2023 à 20 H 40 • Mis à jour le 11.09.2023 à 21 H 07 • Temps de lecture : 2 minutes
Par La rédaction

Alors que Rabat affirme que le Royaume est ouvert aux aides étrangères, tout en précisant que les accords sont donnés selon les besoins et l’évolution de la situation et des interventions de secours sur le terrain, l’Algérie, qui a offert ses services au Maroc, affirme sa disposition immédiate à envoyer trois avions alignés sur le tarmac et prêts à s’envoler avec leurs équipages.


La chaîne Ennahar TV, diffuse actuellement des images en direct de secouristes prêts à embarquer à bord de trois avions Antonov, depuis la base aérienne militaire de Boufarik à destination du Maroc.


Les présentateurs de cette édition spéciale expliquent que cette mobilisation fait suite aux déclarations d’Abdellatif Ouahbi, le ministre de la justice. La version algérienne affirme avec insistance que Ouahbi a accueilli à bras ouverts l’offre d’aide algérienne qui propose d’envoyer 80 secouristes pour rejoindre les zones sinistrées de la province d’Al Haouz.


Les journalistes présents sur place expliquent cependant que les avions qui transporteront également des denrées alimentaires (50 tonnes d'après le croissant rouge algérien, ndlr), des tentes, des vêtements et médicaments destinés aux survivants, ne décolleront pas sans le feu vert du ministère des Affaires étrangères du Royaume, alors que les secouristes, paquetages sur le dos et drapeau algérien déployé se tiennent au pied de leurs avions.


Pourtant, en réalité, le ministre de la justice, qui n’a d’ailleurs pas qualité à ouvrir l’espace aérien, n’a absolument rien confirmé de tel dans ses déclarations à la chaîne saoudienne Al Hadath, dont semblent prendre prétexte les autorités algériennes pour monter cette mascarade médiatique. « Premièrement, l’Algérie n’est pas à la seule à proposer son aide. Plus de 70 pays ont montré cette bonne volonté et nous avons formé une commission qui définira les priorités. Sur cette base, nous détermineront précisément les besoins pour chaque phase, et nous répondrons ensuite aux demandes d’aides. C’est une question d’organisation… », a explicitement déclaré Ouahbi en réponse à la question du journaliste qui l’interrogeait sur la nature de l’aide proposée par l’Algérie.


À l’aéroport Boufarik, le chargé de communication de la protection civile algérienne, interviewé par Ennahar TV, déclare à son tour que les équipes entraînées « n’attendent que le feu vert pour décoller ». En mettant en avant l'intervention algérienne dans les opérations de sauvetage en Turquie et en Syrie, la présidente du Croissant rouge algérien, Ibtissam Hamlaoui, qui accompagne les secouristes affirme qu'ils sont tous « au service du peuple marocain, avant toute chose mais qu'ils attendent l'accord de Rabat ».


À l’heure où nous publions, Rabat n’a fait aucun commentaire sur la situation pour le moins ubuesque. Des responsables gouvernementaux affirment déjà à la presse sous couvert d’anonymat « n’être pas au courant d’une telle initiative algérienne ».

live-content - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom