Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Législatives 2016Le Mouvement populaire aligne ses figures de proue aux élections

06.09.2016 à 13 H 19 • Mis à jour le 06.09.2016 à 14 H 07
Par Imad Stitou
A quelques semaines des législatives du 7 octobre, la direction du MP joue contre la montre pour finaliser les listes de ses candidats. Le MP a tranché dans les circonscriptions où se présenteront ses ministres et ses leaders, mais tout reste ouvert encore pour celle de Khouribga et pour la liste nationale. Le Desk dévoile les noms des cadors du parti qui se présenteront

Si les listes sont finalisées à 70 % et les circonscriptions où se présenteront les dirigeants du parti connues, selon les sources du Desk, le MP n’a pas encore tranché en ce qui concerne la liste nationale (femmes et jeunes), ni sur la tête de liste de Khouribga où le ministre Lahcen Haddad espère toujours se présenter malgré le veto des deux leaders du parti, Mohamed Moubdia et Halima Assali qui ont marqué leur préférence pour Abderrahim Allafi.


Lahcen Haddad toujours au MP ?

Depuis quelques jours, des proches de Lahcen Haddad font circuler des informations sur un accord trouvé avec la direction du parti de l’Istiqlal pour qu’il se présente sous les couleurs du parti de la balance comme tête de liste à Khouribga. Une source au sein du MP n’a ni confirmé, ni démenti la rumeur. « Ce n’est pas encore tranché, rien n’est fait. La situation est la même depuis quelques jours, et les réunions se poursuivent pour prendre une décision finale. Tout ce que je peux dire est que ahcen Haddad est encore un membre du parti », explique au Desk un partisan du Mouvement populaire.


Contacté ce matin, Lahcen Haddad est resté injoignable. Le ministre du Tourisme avait affirmé il y a quelques jours qu’il demeurait toujours membre du MP : « Il y a surement des personnes au sein du parti qui s’opposent à ma candidature dans la région de Khouribga, mais je n’ai pas encore officialisé mon départ du Mouvement populaire et encore moins mon ralliement à l’Istiqlal », avait-il assuré au Desk.


Par ailleurs, les noms des candidats de la liste nationale ne sont pas encore désignés. La même source au sein du MP rajoute « il y a beaucoup de propositions, mais la direction étudie encore les candidatures. On choisira des candidats des régions qui ont obtenu les meilleurs scores lors des dernières législatives ».


Le fils de Laenser succédera à son père

Pour les dirigeants du MP tout semble être plié et la majorité des leaders se présenteront dans leurs villes où ils pensent chacun s’assurer d’un siège parlementaire.


Mohand Laenser, secrétaire général du parti qui ne peut pas se présenter puisqu’il préside la région de Fès-Meknès a confié à son fils Hassan Laenser la mission de lui succéder dans son fief à Boulemane. Moubdia quant à lui se présentera comme prévu a Fqih Bensalah. Idriss Merroun sera le candidat du parti à Taounate, alors que l’ex- ministre des sports, Mohamed Ouzzine retentera sa chance à Ifrane. Saïd Ameskane, président de la commission des candidatures se présentera à Ouarzazate. L’actuel ministre de la Jeunesse et Sports, Lahcen Sekkouri, sera aligné à Sefrou. Enfin, pour affronter Abdelilah Benkirane, le MP a choisi Driss Sentissi, l’ex-maire de Salé.

Par Imad Stitou @StitouImad
Le Desk Newsroom