Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En clair

n°670.Conseil de la concurrence: « Tout doit changer pour que rien ne change »

24.03.2021 à 01 H 19 • Mis à jour le 24.03.2021 à 11 H 59
Par
En le renvoyant au Chef du gouvernement, assorti des recommandations (tenues confidentielles) de la commission ad-hoc, le Palais résout la quadrature du cercle du dossier du Conseil de la concurrence. Le PJD, en profonde crise, hérite fatalement de la patate chaude en pleine année électorale. Son rival, Aziz Akhannouch, bien que non disculpé dans l’affaire des pétroliers, obtient de facto un nouveau sursis, l’action d’Ahmed Rahhou étant elle-même logiquement suspendue…
Réservé aux abonnés Il vous reste 91% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @MarocAmar
Le Desk En clair