Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En clair

n°695.OCP émet son nouvel Eurobond à 1,5 milliard de dollars dans un contexte favorable

12.06.2021 à 11 H 15 • Mis à jour le 12.06.2021 à 11 H 20
Par
Les fonds levés sont destinés au financement de la seconde phase du programme d’investissement du groupe phosphatier ainsi que pour le rachat partiel de ses obligations internationales existantes arrivant à maturité en 2024 et 2025, afin d’allonger le profil de maturité de sa dette. Les détails de l'émission composée de deux tranches et cotée à l'Euronext Dublin

Comme annoncé précédemment, le groupe OCP a procédé avec succès à une émission obligataire sur les marchés internationaux pour un montant total de 1,5 milliard de dollars (Md $). Une opération qui avait été autorisée par son Conseil d’administration ainsi que de l’Assemblée générale du 4 juin.


Cet Eurobond se compose de deux tranches de taille égale (750 M $ chacune) et de maturité respective de 10 ans et 30 ans. La tranche de 10 ans a été émise à un coupon de 3,750 % et la tranche de 30 ans a été émise à un coupon de 5,125 %.


« Le succès de cette émission obligataire internationale témoigne de la qualité de la signature du Groupe OCP auprès des investisseurs internationaux. Par ailleurs, l’objectif de cette démarche proactive d’OCP est d’optimiser notre structure financière en tirant profit de l’évolution des conditions de marché », indique Mostafa Terrab, PDG d’OCP.


Les conditions de marché sur les marchés de capitaux internationaux sont en effet actuellement très favorables. Le groupe OCP a décidé d’émettre un nouvel Eurobond dans ce contexte, afin de bénéficier de ces conditions attractives et dans une optique de diversification continue de ses sources de financement.


« Nous avons décidé d’émettre des instruments de long-terme, de maturité de 10 ans et 30 ans, ce qui permet d’allonger la maturité moyenne de notre dette, et donc de réduire encore davantage le risque de refinancement. Les conditions de marché permettaient de bénéficier de taux attractifs pour ces longues maturités. Par ailleurs, le fait d’émettre à 30 ans renforce la perception d’OCP comme un émetteur premium sur les marchés capable d’offrir ce type de maturité », explique-t-on auprès d’OCP.


Les caractéristiques de l’emprunt obligataire d'OCP. Source: OCP


« Le choix du dollar permet de maximiser la participation à l’échange, qui est l’un des objectifs clés, et de s’assurer d’une participation massive des investisseurs à l’opération pour en réduire le coût au maximum. Par ailleurs notre chiffre d’affaires étant libellé en dollars, nous n’avons pas de risque de change », ajoute la même source.


OCP prévoit d’utiliser les fonds levés pour le financement de la seconde phase de son programme d’investissement ainsi que pour le rachat partiel de ses obligations internationales existantes arrivant à maturité en 2024 et 2025, afin d’allonger le profil de maturité de sa dette.


Une opération sursouscrite 4,7 fois, d’où un resserrement des taux

Cette nouvelle émission est ainsi associée à une opération de gestion de passifs : les fonds levés seront en effet utilisés en priorité pour financer le rachat d’une part des Eurobonds existants du Groupe arrivant à maturité en 2024 et 2025. Cette opération va donc également permettre de lisser le profil de service de la dette de l’entreprise et de rallonger la maturité moyenne de la dette. Elle s’inscrit ainsi dans une logique de gestion proactive et prudente de la liquidité et de l’endettement du Groupe. Les résultats de l’offre de rachat seront connus le 7 juillet 2021.


L’opération a été plus de 4,7 fois sursouscrite pour un total d’environ 7 Mds $ pour les deux tranches, permettant un resserrement significatif des taux pour les deux maturités.


« OCP a développé de solides relations avec ses investisseurs avec qui le dialogue est continu. L’émission a été précédée d’un roadshow virtuel de deux jours dans le cadre duquel environ 75 investisseurs ont été rencontrés », informe la direction du groupe.


La demande des investisseurs a été très forte permettant à OCP d’émettre à des taux inférieurs à ceux de sa courbe de rendement suite à une réduction du prix de 35 points de base pour les deux tranches au cours de la journée, permise par la force du carnet d’ordres qui a ainsi terminé à près de 7 Mds $, et avec une prime de nouvelle émission négative de 10 points de base pour chaque tranche.


« Les investisseurs ajoutent une prime de risque sur les entreprises publiques. Celle-ci a atteint historiquement un pic de 150 points de base environs. Lors de cette émission nous avons réussi à la réduire à 65 points de base pour la tranche de 10 ans et 70 points de base pour celle de 30 ans. Elle a été réduite de 10 bp suite à cette émission », explique le groupe pour justifier le fait que cette émission est plus onéreuse que le Souverain.


A noter, les instruments émis ont été notés BB+/stable par S&P et Fitch. Cette notation est en ligne avec celle d’OCP et était celle attendue par le Groupe. Une prime de nouvelle émission négative de -10 points de base pour les deux tranches et les plus bas taux réalisés par le groupe sur ces maturités.


Aussi, cette transaction constitue, cette année, le plus grand carnet d’ordre réalisé en Afrique, tous secteurs confondus. C’est aussi la plus grande tranche de 30 ans jamais réalisée par une société du secteur dans la région MENA.


« En 2014, OCP avait émis un Eurobond libellé en USD de deux tranches. La première tranche, d’un montant de 1,25 Mds $ et d’une maturité de 10 ans, présente un coupon de 5,625 %. La seconde tranche, d’un montant de 600 M $ et d’une maturité de 30 ans, présente un coupon de 6,875 %. En 2015, le Groupe avait émis un Eurobond libellé en dollars américains d’un montant total de 1,0 Md $ et d’une maturité de 10 ans, avec un coupon de 4,50 %. OCP est aujourd’hui parvenu à émettre deux instruments de maturité 10 et 30 ans avec des coupons respectifs de 3,75 % et 5,125 %. Ceci représente une réduction du coupon de 1,875 % et 0,75 % pour la tranche de 10 ans par rapport aux deux émissions de 2014 et 2015. Pour la tranche de 30 ans, le coupon a été réduit de 1,75 % par rapport à l’émission de 2014 », explique OCP.


« La prime payée par rapport au Souverain a également diminué. Celle-ci était historiquement de 150 points de base environs. Lors de cette émission nous avons réussi à la réduire à 65 points de base pour la tranche de 10 ans et 70 points de base pour celle de 30 ans. Ceci illustre la force de la stratégie financière du Groupe et la solidité de ses relations avec ses investisseurs », explique-t-on.


Les obligations sont cotées à l’Euronext Dublin et sont notées (BB+/ stable) par Fitch Ratings et (BB+/stable) par Standard &  Poors.


Les banques co-chefs de files mandatées pour l’émission et la mise en œuvre de l’opération de gestion de passifs sont Barclay’s, BNP Paribas et JP Morgan. OCP a été conseillé sur cette opération par Rothschild &  Co.


Ces obligations ont été placées auprès d’investisseurs institutionnels qualifiés, gestionnaires de fonds, banques et banques privées dans divers pays incluant le Maroc, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, ainsi que plus largement en Europe, au Moyen-Orient et en Asie.


A la question de savoir si OCP prévoit d’émettre à nouveau prochainement, la direction du géant phosphatier répond : « Nous continuons de monitorer nos besoins et les conditions de marché et conserverons une approche globale sur les différentes autres sources de financement disponibles pour le groupe ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En clair