Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Les spywares séduisent davantage les régimes autoritaires

30.05.2016 à 15 H 35 • Mis à jour le 30.05.2016 à 15 H 35
Par

Devenus abordables autant financièrement que techniquement, les logiciels espions séduisent les gouvernements de tous pays. Une situation dénoncée par le New York Times, qui explique que ces outils permettent de surveiller et d’intimider journalistes, dissidents et activistes en prenant l’exemple d’Ahmed Mansoor, défenseur des droits de l’homme aux Émirats Arabes Unis. Emprisonné et victime de violences physiques, son adresse mail a été piratée, sa localisation retrouvée, et son compte en banque amputé de 140 000 dollars. Selon Bill Marczak, chercheur à l’université de Toronto spécialisé dans l’usage des cyber-attaques par les gouvernements, Ahmed Mansoor était visé avant son arrestation par des logiciels espions fournis par les sociétés Finfisher et Hacking Team, deux entreprises sollicitées par certains régimes, dont le Maroc, pour leur fournir des armes de surveillance.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @alx_sd
Le Desk En continu