S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Diplomatie
Maroc-UE: les discussions reprennent autour de l’agenda bilatéral

26.03.2024 à 13 H 19 • Mis à jour le 26.03.2024 à 13 H 19 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Les pourparlers reprennent entre le Maroc et l’Union européenne. Fouad Yazourh, ambassadeur et directeur général au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, a reçu ce 25 mars à Rabat, Hélène Le Gal, directrice générale pour le Moyen-Orient et l'Afrique du nord du Service d'action extérieure de l'Union européenne.


Les deux diplomates ont co-présidé une nouvelle session des consultations politiques, a annoncé le ministère des Affaires étrangères marocain. Les discussions, précise-t-on, sans pour autant détailler ont porté sur l'agenda bilatéral et sur les questions politiques d'intérêt commun.



Cette rencontre intervient à moins d’une semaine après la publication par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) des conclusions de son avocate générale Tamara Ćapeta dans le cadre de procédures relatives aux exportations agricoles et halieutiques marocaines, et tandis que les deux parties défendent le maintien des accords de agricole et de pêche les reliant.


Alors que la CJUE doit rendre, durant le deuxième semestre de l’année 2024, son avis définitif concernant les pourvois en appel engagés par le Conseil de l'UE et la Commission européenne (CE) contre la décision du Tribunal de première instance prononcée en 2021 concernant ces accords, les conclusions de l’avocate générale sont venues favorables à la position du Maroc. Celles-ci confirment la validité de l’accord agricole Maroc-UE et son applicabilité sur le Sahara et remettent en question l’applicabilité de l’accord de pêche, dont le Maroc veut revoir les termes.


Il en ressort que l'objectif commun pour le Maroc et l'UE sera de tendre vers un « cadre contractuel moderne gagnant-gagnant, soucieux du développement socio-économique, du développement durable et de la préservation des ressources halieutiques », comme affirmé auparavant par la diplomatie marocaine et discuté avec les représentants de l’UE.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu