logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Migrants
Traite d’êtres humains: 16 militaires arrêtés près de Oujda, dont 13 incarcérés

05.10.2022 à 15 H 00 • Mis à jour le 05.10.2022 à 15 H 03 • Temps de lecture : 0 minutes
Par

Des militaires affectés à Ain Beni Mathar où se situe la centrale électrique récemment remise en service, dans la zone frontalière avec l'Algérie, près de Oujda, ont été arrêtés entre autres pour des faits de traite d'êtres humains, apprend-on de l'agence de presse espagnole EFE. Les accusations n'ont toujours pas été officiellement communiquées par les autorités.


Au total, 16 gardes-frontières ont été appréhendés pour « des crimes qui constituent une violation des consignes militaires et une désobéissance », et portés en justice. À noter que la frontière entre le Maroc et l'Algérie est un point de passage incontournable pour les migrants subsahariens qui veulent accéder au territoire espagnol à travers les enclaves de Ceuta (Sebta) et Melilla.


Alors que trois d'entre eux ont provisoirement été libérés, les 13 autres ont été condamnés à de la prison ferme et sont actuellement détenus dans l'établissement pénitentiaire d'Al Arjat 1 près de Rabat.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu