S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Vidéos

Société royale d’encouragement du cheval: un Face au Desk avec Omar Skalli

25.09.2023 à 15 H 13 • Mis à jour le 25.09.2023 à 15 H 14
Par
Face au Desk, Omar Skalli le directeur général de la Société royale d’encouragement du cheval (Sorec), passe en revue les réalisations, en osant parler ambitions et projets futurs d’une institution qui fête cette année, ses 20 ans.

À l’occasion du vingtième anniversaire de la Sorec, Le Desk a interviewé son directeur général Omar Skalli au siège de son institution. « Notre ambition est de renforcer ce lien qu’ont tous les Marocains avec le cheval », résume le patron de la Sorec, en évoquant l’objectif principal de la société, loin des chiffres et des affaires. Car dans cette interview, Omar Skalli parlera de l’impact social de la filière équine dans un pays comme le Maroc, où la sauvegarde des traditions et de la culture est une condition sine qua none pour le développement du secteur.


Sans langue de bois, le patron de la Sorec parle des sujets d’actualités comme les projets qui verront bientôt le jour, à l’instar de la Cité du cheval de Bouskoura, et comment cette dernière va contribuer à la démocratisation du cheval, crédo de la société depuis 20 ans, en essayant non seulement d’être une entreprise rentable au chiffre d’affaires qui dépasse les 8 milliards de dirhams, mais aussi active dans la valorisation du patrimoine du pays.


Pour lui, l’ambition de la stratégie nationale du cheval, mise en œuvre en 2011 est de positionner le Maroc comme un pays du cheval, et la filière équine comme moteur socio-économique.


La Tbourida, le cheval barbe, les moussems en plus des courses et des enjeux financiers de la Sorec, Omar Skalli nous a expliqué comment la société trouve son équilibre, et comment elle ambitionne aussi de converger tous les acteurs des courses marocaines pour continuer d’être performant et accompagner les éleveurs dans l’élargissement du cheptel du barbe.


« Nous avons incubé des unités de valorisation du cheval barbe et arabe barbe pour développer les utilisations et nous avons créé un certain nombre d’événement autour, comme des rallyes équestres et des courses d’endurance », précisera le directeur général avant de livrer plus de détails sur ce volet de développement très important pour la Sorec et sa stratégie nationale.


Lors de cet échange avec Le Desk, Omar Skalli parlera aussi affaires, gestion des courses et innovation en justifiant par exemple le développement de la solution Gamma by Sorec aux dépens du traditionnel Carrus. Face à notre caméra, il dévoilera les véritables enjeux de ce changement, qui pour lui, est important pour les courses sur plan national et continental.


En plus des enjeux économiques et financiers, le DG parlera avec beaucoup de fierté, des programmes de formation des jeunes de la Sorec, mais aussi des événements internationaux organisés par la société, comme le Grand Prix d’Afrique devenu référence en la matière.

videos - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Vidéos