Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

FootballCAN 2017 : Mauvaise pioche pour la sélection nationale marocaine

20.10.2016 à 00 H 11 • Mis à jour le 20.10.2016 à 00 H 11
Par
Suite au tirage au sort de la phase finale de la CAN 2017, effectué à Libreville aujourd’hui, le Maroc hérite dans le groupe C de la Côte d’Ivoire, du RD Congo et du Togo. Des équipes difficilement jouables selon Hervé Renard

Absent de la CAN 2015 dont il a décliné l’organisation et éliminé dès le premier tour en 2013, pour sa 16e participation à la CAN qui se jouera du 14 janvier au 15 février prochains au Gabon, le Maroc va affronter le vainqueur et le demi-finaliste de la CAN 2015. « C’est un tirage au sort très difficile. Nous allons affronter la Côte d’Ivoire une seconde fois et le RD Congo est extrêmement difficile à jouer. Quant à l’équipe du Togo, elle est entrainée par Claude Le Roy qui est le plus grand connaisseur du football africain » a déclaré Hervé Renard à Radio Mars. Les lions de l’Atlas vont disputer leurs rencontres au stade de la ville d’Oyem (Nord-est) et vont loger à l’Hôtel Bénédicta Bitam.



L’expérience d’Hervé Renard sera le principal atout du Maroc lors de cette compétition. Fin connaisseur de la CAN qu’il a remportée avec la Zambie en 2012 et avec les éléphants de la Côte d’Ivoire en 2015, Renard a déjà montré les prémices d’un coaching payant en se qualifiant sans concéder de défaite. Il a également imposé des stages de concentration en Afrique au lieu des pays européens ou ceux du Golfe. Mais, la réussite de l’équipe dépendra également de la compétitivité des joueurs qui évoluent, pour la plupart, dans les championnats européens et ont souvent du mal à s’acclimater avec les ambiances africaines. Un argument élevé au rang de doctrine par les joueurs et les responsables du football marocain pour justifier les échecs successifs du football national. À moins d’un changement climatique radical de la planète et un taux de croissance des pays africains qui grimpe à 20 %, le continent noir ne changera pas. Alors au travail !



Hayatou clôt le débat sur le pays organisateur

Pour couper court aux rumeurs sur la possible délocalisation de la CAN vers un autre pays, Issa Hayatou a déclaré que la compétition aura lieu au Gabon. Le comité d’organisation de la CAN Gabon 2017 (COCAM) a publié le programme des matchs et fixé le nom des stades qui vont accueillir les matchs. C’est le cas du stade de Franceville, de Port-Gentil, d’Oyem (20 000 places chacun) et celui de l’Amitié à Libreville (38 000 places). Le COCAM a cependant disqualifié le stade Omar Bongo de Libreville qui était supposé accueillir les matchs d’ouverture et de clôture en raison des délais de sa livraison qui sont sérieusement compromis. Il sera donc remplacé par le Stade de l’Amitié de Libreville. Côté infrastructures routières et accès aux stades, si les travaux n’ont pas encore été finalisés, le Gabon a donné toutes les garanties pour être au rendez-vous.

Par @HichamMood
Le Desk Newsroom