logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Auctions

Des croquis et dessins de Rimbaud boudés par les collectionneurs

18.12.2016 à 19 H 05 • Mis à jour le 18.12.2016 à 19 H 05 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Les dessins du « poète voyant » n'ont pas illuminé les enchères à Brest. Mis à prix à 120 000 euros par la maison de ventes Adjug'art ce dimanche 18 décembre, ils n'ont finalement pas trouvé preneur. Le commissaire-priseur de la vente, Yves Cosquéric, se dit « un peu déçu »

L'ensemble de croquis et dessins attribués au poète Arthur Rimbaud (1854-1891), et contenus dans un petit ouvrage religieux, n'a pas trouvé preneur ce dimanche 18 décembre à Brest en France après avoir été mis à prix à 120 000 euros par la maison de ventes Adjug'art.


« Ce sont des dessins, ce n'est pas non plus ce qui est le plus demandé chez Rimbaud, c'est pas une arme non plus... », a réagi auprès de l'AFP le commissaire-priseur Yves Cosquéric, faisant ainsi référence à la vente aux enchères au cours de laquelle, le 30 novembre dernier, le revolver à six coups avec lequel le poète Paul Verlaine tenta de tuer son amant Arthur Rimbaud, avait trouvé preneur au prix phénoménal de 434 500 euros chez Christie's, à Paris.


« C'est tout à fait rare, mais malheureusement il faut trouver un acheteur », a souligné Me Cosquéric. « Le marché est très réduit sur ce genre de choses », a-t-il ajouté, se disant « un peu déçu » de ne pas avoir vendu l'ouvrage.


Une aquarelle et cinq dessins à 150 000 euros

L'ensemble dont la mise à prix a été fixée à 150 000 euros est composé d'une aquarelle et de cinq dessins représentant une caricature, un profil masculin, un couple fumant la pipe, des édifices divers dont une église, ainsi qu'un serpent. Figurent également sur le livre diverses inscriptions, comme des chiffres, des calculs, des bouts de texte et des traces et marques variées.


L'ouvrage sur lequel ces croquis et annotations sont dessinés est un exemplaire de l'Abrégé de l'histoire sainte de l'abbé Durandi, publié pour la première fois à Paris en 1735 et plusieurs fois réimprimé entre 1810 et 1865.


Ces croquis et dessins ont vraisemblablement été réalisés par Rimbaud, alors âgé d'une quinzaine d'années, au cours des séjours qu'il fit dans la maison maternelle de Roche, dans les Ardennes, dans les années 1860, selon M. Cosquéric. Il précise qu'ils ne sont pas signés du poète, mais ont été authentifiés par des graphologues et experts.


Ce volume a été retrouvé dans la ferme de Roche, où le poète a écrit Une saison en enfer en 1873. Détruite en 1918 par les Allemands, elle appartient depuis 1980 à Jacqueline Kranenvitter, découvreuse et actuelle propriétaire de l'ouvrage mis en vente.


Avec AFP

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture