logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Architecture

En images, le futur Grand Théâtre d’Agadir conçu par l’architecte Youssef Melehi

21.03.2022 à 12 H 03 • Mis à jour le 25.03.2022 à 09 H 26
Par et
Chantier à ciel ouvert, la ville d'Agadir continue de préparer sa métamorphose. Comme pour Rabat et Casablanca, elle sera dotée d'un Grand Théâtre dont la conception architecturale a été confiée à Youssef Melehi. Détails exclusifs

Après celui de Rabat et Casablanca, il sera le troisième Grand Théâtre du Royaume : celui d’Agadir, un projet mené discrètement par la Société Al Omrane et qui se concrétise à grands pas. Après le lancement de l’étude de l’exploitation, mais aussi des études techniques, on sait maintenant qui est l’architecte chargé de sa conception.


Selon nos informations, il s’agit de Youssef Melehi, un habitué du monde de la culture, mais aussi des grandes infrastructures à l’image des gares ferroviaires. Une information que l’intéressé confirme au Desk. 


La réalisation du Grand Théâtre d’Agadir entre dans le cadre du projet de réaménagement du parc Al Inbiâat, mentionné dans le Programme de développement urbain de la ville (2020-2024) et dont le lancement avait été acté par le Roi Mohammed VI. Selon nos sources, le marché de réalisation des travaux de gros oeuvre sera lancé au deuxième trimestre de cette année, tandis qu’au quatrième, il est prévu d’engager celui relatif aux travaux courants forts et faibles du théâtre.


Crédit : Cabinet d'architecture de Youssef Melehi


Une étude initiale relative au projet de construction avait déjà été présentée en août 2021, tandis que que le cabinet Omteq avait été chargé des études techniques pour 2,5 millions de dirhams (MDH). Ce 1er février, c’est aussi l’étude relative à la stratégie d’exploitation qui avait été lancée.


Le futur établissement culturel prendra la forme d’un vaste complexe doté de 1 050 places, adapté aux différentes configuration de spectacles, à la gestion des flux, ainsi qu’aux paramètres techniques de correction acoustique, d’éclairage scénique et de sonorisation. Contigu au Théâtre de verdure –  ancien Théâtre de plein air -, il formera avec ce dernier un noyau culturel qui invite à la découverte de l’univers théâtral, apprend-on.


Crédit : Cabinet d'architecture de Youssef Melehi


En matière de design de structure, le choix a été porté sur un habillage de la coque en béton fibré, venant couvrir une ossature métallique.


Crédit : Cabinet d'architecture de Youssef Melehi


Le projet s’étale sur une superficie de 21 570 m3, avec 4 575 m3 de hall d’accueil, cafétéria, billetterie, grande salle, loges de comédiens, et commodités au rez-de-chaussée. La mezzanine occupera 2 182 m3 avec des loges VIP, une salle de presse, un salon des artistes, l’administration et des commodités. De plus, 648 m3 de commodités supplémentaires sont prévues au niveau des balcons.


Crédit : Cabinet d'architecture de Youssef Melehi


Pour rappel, le Grand Théâtre de Rabat avait été conçu par la défunte architecte Zaha Hadid qui avait été épaulée par Omar Alaoui, tandis qu’à Casablanca, l’architecte Christian de Portzamparc avait été retenu, avec à ses côtés Rachid Benbrahim El Andaloussi. Les deux complexes ne sont toujours pas opérationnels.


C’est donc à Youssef Melehi que reviendra la tâche de livrer le futur troisième Grand Théâtre du Royaume. Cet habitué des installations culturelles est d’ailleurs aussi en lice, pour la réalisation du futur Musée d’archéologie et des sciences de la terre de Rabat, aux côtés du cabinet londonien de Rogers Stirk Harbour dont le fondateur est le co-créateur du Centre Pompidou à Paris.


Pour le grand public, Youssef Melehi est aussi connu pour avoir réalisé de grandes gares ferroviaires. Pour l’Office national des chemins de fer (ONCF), il avait ainsi réalisé les gares TGV de Tanger et de Rabat-Agdal, mais aussi celles de Marrakech et de Nador.


Crédit : Cabinet d'architecture de Youssef Melehi


Avec Agadir, Youssef Melehi honorera aussi la mémoire de son père, Mohamed Melehi, décédé en octobre dernier. L’artiste-peintre, icône d’une génération, avait façonné la charte graphique de la commune d’Agadir en collaboration avec l’entreprise CMOOA Ambitions de Hicham Daoudi. À l’époque, au plus fort de la pandémie du Covid-19, Mohamed Melehi s’était inspiré des bijoux et montagnes entourant Agadir pour souligner l’identité amazighe de la région. Ses réalisations ont aussi concerné le mobilier urbain de la cité touristique balnéaire qui devrait être remis au goût du jour.


Clin d’œil à son père, Youssef Melehi s’est inspiré de son héritage graphique pour concevoir le bâtiment, réalisant un hymne à la montage et aux formes géométriques berbères, comme l’architecte le précise lui-même. De plus, il incrustera aussi une toile melehienne dans le hall représenté par les images 3D à notre disposition… 


Crédit : Cabinet d'architecture de Youssef Melehi

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk Culture