S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

LIFESTYLE

Marquant son grand retour, Caftan Week annonce ses nouvelles ambitions

11.05.2024 à 10 H 49 • Mis à jour le 12.05.2024 à 14 H 58 • Temps de lecture : 6 minutes
Par
Depuis ce 9 mai, créateurs de mode, artisans et amateurs de la fashion découvrent les nouveautés de la 24ème édition du Caftan Week, prestigieux événement de la haute couture marocaine qui marque son grand retour. En plus d’un format réinventé, les organisateurs annoncent aussi leurs nouvelles ambitions

Caftan marque son grand retour. Après une interruption de quatre années imposée par la Covid-19, cette célébration phare de l’héritage marocain et de la haute couture nationale a surpris les professionnels du domaine, les amateurs de la mode et le grand public avec une nouvelle formule : le Caftan Week. À Marrakech, où est abritée cette 24ème édition, se sont ainsi enchaînées les révélations et les surprises depuis le coup d’envoi donné jeudi dernier.


Musée éphémère de collections anciennes de caftans, foire des métiers, workshops et formations, un défilé dédié aux jeunes talents, et puis le grand défilé en plein air implémenté dans un décor original … les nouvelles couleurs de cet événement sont énoncées dès la reprise. De nouvelles ambitions sont à leur tour fixées.

 

Une édition sous le signe du renouveau

On l’aurait donc compris : l’interruption de quatre ans, ayant duré bien après la levée des restrictions liées à la crise sanitaire, n’a pas été en vain. L’événement prestigieux organisé par le magazine Femmes du Maroc se réinventait pour sortir avec une édition 2024 inédite. Les premiers changements ayant touché le format, désormais prolongé sur trois jours et plus dense en activités et événements. « C'est le grand retour de de caftan sous une nouvelle forme qui va l'accompagner dorénavant. Il s’agit d’un format plus élargi, que ce soit en termes de durée ou en termes de contenu », se réjouit Ichrak Moubsit, directrice de publication du magazine Femmes du Maroc, avant d’ajouter : « nous l'avons imaginé grand et diversifié avec un programme riche  ».



Le processus de « renouveau  », d’ailleurs choisi comme thème pour le défilé des jeunes créateurs, ne s’arrête pas là. La remodulation de la forme s’est accompagnée d’une réflexion de fonds. « À travers ce nouveau format Caftan Week, on tente d'adresser toutes les dimensions et tous les volets qui sont liés au caftan, à sa fabrication, à son développement et tous ses écosystèmes », fait savoir notre interlocutrice.


Cette réflexion a conduit à un programme qui offre beaucoup plus que ce que l’on attendait, réunissant les différents acteurs intervenant dans le processus de création d’un caftan, des grands designers et artisans dont le savoir-faire est indispensable, aux jeunes designers à qui incombe la mission de pérenniser cet art de l’élégance purement marocain. Résultat : « l'événement ne se limite plus à un défilé à chaud le jour J, mais inclut désormais plusieurs manifestations en marge et plusieurs side-events (…) ce qui rejoint les objectifs même de l'événement d'être une belle vitrine pour le Maroc », souligne pour sa part Zineb Taïmouri, directrice Exécutive de Coordination du magazine.


Un artisan marocain participant au Caftan Week. Crédit: Le Desk.


Une plateforme pour les acteurs de l’écosystème

Évènement incontournable de la high fashion marocaine depuis son lancement il y a 28 ans, Caftan, en devenant Caftan Week, devient également un carrefour non seulement entre l’amont et l’aval du processus de création, mais entre l’histoire et l’avenir de ce « costume impérial  » préservé et développé au fil des siècles et aujourd’hui porté à l’internationalisation par les créateurs nationaux. Aux missions de célébration et promotion le Caftan Week s’assigne donc de nouveaux rôles et devient une véritable plateforme pour l’ensemble des composantes de l’écosystème, avec au centre de l’attention les artisans.


« Avec ce nouveau format on a prévu de mettre en valeur l'artisanat marocain à travers une exposition des métiers », déclare Moubsit. Pour cette directrice de publication qui chapeaute depuis des années l’organisation de ce prestigieux événement, l’enjeu de mettre en vedette l’artisanat relève de sa préservation même. Cette composante est en effet le pilier de la fabrication du caftan, mais aussi sa source de distinction. « Nous avons au Maroc un savoir-faire unique qui fait du caftan ce qu’il est aujourd’hui. Malheureusement, certains métiers artisanaux sont aujourd’hui en voie de disparition  », étayent dans ce sens Meryem Boussikouk, créatrice-styliste de caftan et membre du comité d’organisation, ainsi que du jury pour le défilé des jeunes talents.


Un ancien caftan exposé dans le musée éphémère du Caftan Week. Crédit: Le Desk.


Préparer la relève pour préserver un patrimoine précieux

En outre, un autre rôle que Caftan Week s’est engagé à jouer depuis sa création se voit aujourd’hui amplifié : celui d’assurer la relève. « Nous sommes cette année dans une optique de d'accentuation de notre rôle d'accompagnement des jeunes talents qui nous a toujours motivés à Caftan depuis le lancement  », affirme Moubsit. Et pour cause : si le mouvement entamé il y a un peu plus d’une décennie par les créateurs marocains a permis de redonner au caftan sa juste valeur, en tant qu’élément inhérent à la culture marocaine dans toute sa diversité et pluralité, et de lui offrir, en plus, un rayonnement à travers le monde, les enjeux sont plus grands aujourd’hui.


Le défi à relever consiste à faire perdurer ce succès tout en s’adaptant aux évolutions sociétales internes et dans le monde. Faire preuve d’agilité et de créativité devient ainsi incontournable pour les prochaines années, ce qui nécessaire à son tour de préparer la future génération de créateurs. Ce qu’on demande de celle-ci est donc d’innover pour préserver un art ancestral. « Nous sommes ravis de voir à quel point le le savoir-faire et du patrimoine marocain et du patrimoine du Caftan a évolué, qui rivalise aujourd'hui avec les plus grands podiums internationaux, mais il faut pousser ce succès encore plus loin  », ajoute Taïmouri. Dans cette perspective, les organisateurs ont décidé pour cette édition de tenir « un défilé dédié et spécifique aux jeunes talents sous le thème du renouveau  ».


Le jury du défilé des jeunes talents composé des stylistes Meryem Boussikouk, Abdelhanine Raouh, Mao Lakhdar. Crédit: Le Desk.


Pour mettre davantage l’accent sur l’aspect innovation, Meryem Boussikouk nous indique à l’annonce des résultats de ce défilé : « Le choix a été très compliqué entre des collection si différentes l’une de l’autre, mais aussi plus impressionnante l’une que l’autre. Cependant, c’est l’aspect innovation qui a primé lors du choix et la créativité a dit son dernier mot ». Ayant connu la participation de huit jeunes créateurs de mode, ce défilé a couronné Imane Bamouss, qui a « brillamment démontré son talent » et a gagné sa place pour participer au grand défilé Caftan de l'année prochaine.


Les participants au défilé des jeunes talents au Caftan Week. Crédit: Le Desk.


Ce doublement d’efforts pour accompagner et soutenir les jeunes talents vise à préserver le précieux patrimoine que sont le caftan et l’art derrière sa fabrication. Caftan Week annonce cette vocation à voix haute à travers cette édition. Organisée sous le thème « Maroc Terre du Caftan », cette édition a été lancé depuis un musée éphémère de collection ancienne de caftans justement pour « mettre en valeur l'héritage marocain », indique Moubsit qui souligne par la même occasion que le highlight de l’événement qu’est le grand défilé sera organisé cette année en plein air dans un décor inédit « au pied des montagnes de l’Atlas entouré d’oliviers et de palmiers pour mettre en avant toutes les inspirations qui nourrissent la création du caftan ».

culture - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture