Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Histoire

« Qissat Ennahda – Pour une école nationale marocaine », combat pour un enseignement moderne au Maroc

11.01.2022 à 13 H 27 • Mis à jour le 11.01.2022 à 15 H 59
Par
Deux réalisateurs, Othman Balafrej et Walid Ayoub, ont récemment choisi de lever le voile sur l'apport d'Abou Bakr El Kadiri au développement de l'école marocaine. Le documentaire sera diffusé ce 11 janvier sur 2M. Les détails

Souhaitant rendre hommage à l’écrivain et académicien Abou Bakr El Kadiri, deux réalisateurs, Othman Balafrej et Walid Ayoub, se sont réunis pour donner naissance au film Qissat Ennahda – Pour une école nationale marocaine. La Fondation Abou Bakr El Kadiri pour la culture avait déjà organisé en novembre dernier au Ciné Atlas de Rabat la projection en avant-première dudit documentaire. Il sera une nouvelle fois présenté au grand public, ce mardi à 23 heures, sur la chaîne 2M. 


Au droit à l’éducation au Maroc, on doit le travail et le militantisme de plusieurs personnalités historiques. Parmi eux, on retrouve Abou Bakr El Kadiri, héros du film. «  Othmane Balafrej et moi n’avons pas réellement choisi ce sujet, c’est le sujet qui nous a choisis. La fondation Abou Bakr a voulu commémorer la mémoire d’Abou Bakr El Kadiri. On peut dire qu’il s’agit d’un projet de commande qui est devenu assez libre. Nous nous sommes retrouvés éblouis par ce personnage. On a pris le film de manière personnelle par la suite », nous confie Walid Ayoub, le deuxième réalisateur derrière le film-documentaire.


Bien qu’Abou Bakr El Kadiri soit l’un des fondateurs du Mouvement national marocain et l’un des signataires du Plan de Réformes marocaines de 1934 et du Manifeste de l’indépendance du 11 janvier 1944, c’est sur son combat dans le domaine de l’enseignement que le film a souhaité revenir. « Abou Bakr El Kadiri a joué un rôle important pendant la période coloniale, mais le film est surtout basé sur son combat pour la création de l’école libre. Le film est d’ailleurs l’adaptation d’un livre d’Abou Bakr qui s’intitule aussi “L’histoire d’Ennahda”. Il retrace la vie d’un garçon de 17 ans dans les années 30 qui souhaite changer les choses et c’est ainsi qu’on parle de son combat », raconte le réalisateur Walid Ayoub.


Le film revient sur les particularités de l’enseignement pendant le protectorat et met en avant l’importance de la lutte pour un enseignement libre dans le contexte de l’époque. Il revient également sur les nombreuses difficultés rencontrées pour poser les bases de l’éducation moderne au Maroc.


« Il n’y a pas d’objectif ou de message. Il s’agit tout simplement d’un film qui parle d’une époque et d’une personne porteuse de valeurs très fortes avec la volonté de changer les choses. Elle se battait contre l’injustice et contre le colon. Abou Bakr était porteur de valeurs et non d’idéologie. On a de l’empathie et on comprend ce qu’il a entrepris. Il s’agit donc d’un film historique », déclare au Desk Walid Ayoub.


Qissat Ennahda – Pour une École Nationale Marocaine

Réalisé par Othmane Balafrej et Walid Ayoub 

Diffusion sur 2M le 11 janvier 2021 à partir de 23 h


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture