Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Réunion
Le modèle économique de la presse au cœur des réflexions menées par la FMEJ

19.07.2020 à 17 H 54 • Mis à jour le 19.07.2020 à 17 H 58
Par

Ce 17 juillet, la Fédération Marocaine des Éditeurs de Journaux (FMEJ) a tenu sa première réunion de l’après assemblée générale du 3 juillet. La rencontre a été l’occasion de discuter des résultats l’entrevue effectuée avec le ministre de la Culture en charge du secteur de la communication, Othman El Ferdaous. Il a notamment été question de « la crise structurelle de la presse marocaine, y compris le soutien exceptionnel que le gouvernement s’apprête à accorder au secteur pour faire face aux répercussions de la pandémie du Covid-19 sur les médias nationaux » affirme un communiqué diffusé par le bureau exécutif de la Fédération.


La FMEJ a insisté sur la nécessaire inclusion des petites et très petites entreprises. Pour cela, le bureau de la Fédération a appelé à « la nécessité de fixer un plafond et un seuil au soutien projeté, afin que plus de quatre-vingts pour cent de ce soutien ne soit pas épongé par moins de dix pour des entreprises opérant dans le secteur. Et comme tous les acteurs ont été touchés par la crise, le bureau ne voit pas d’obstacle à l’élargissement de la base des bénéficiaires pour inclure tous les éditeurs structurés ainsi que ceux qui sont en cours de qualification, sous réserve de conditions professionnelles et éthiques », indique-t-on.


De plus, le bureau exécutif demande l’ouverture de canaux de communication par le département de tutelle « avec tous les représentants des professionnels, afin d’accompagner les différentes étapes de la mise en exécution de ce projet et communiquer en permanence pour répondre à une opinion publique et professionnelle qui pose aujourd’hui plus de qu’elle n’obtienne de réponses idoines ».


La FMEJ a également engagé une réflexion, via la mise en place de groupes de travail, sur le modèle économique à venir pour la presse aussi bien traditionnelle qu’électronique. Pour cela, il est précisé que les réflexions devraient être menées « sur l’élaboration d’un nouveau modèle économique pour l’entreprise de presse, avec des perceptions rénovées qui combinent développement du professionnalisme en affinant le journalisme d’enquête d’investigation à côté du retour des gens traditionnelles de la presse ».


Parmi les annonces faites par le bureau exécutif, il est également question de la constitution d’une section régionale à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en plus d’une autre, prévue dès la rentrée, dans la région Marrakech-Safi.


Pour rappel, le 3 juillet dernier, la FMEJ a élu un nouveau président, en la personne de Noureddine Miftah.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu